Bienvenue

Sur le site de l'association C'est Assez !

Ensemble

pour lutter contre les massacres et la captivité des cétacés.

Les parcs marins...

Ils ne préservent pas, ils exploitent.

STOP

aux massacres de cétacés dans le monde !

lundi 26 septembre 2016

Opération 1000 stickers pour porter le message

1000 stickers au format 10/15 cm, plastifiés et donc prévus pour un usage extérieur sont en vente au prix unitaire de 1€.
Les bénéfices reversés à  notre association serviront à financer du matériel : tracts, banderoles, mobilier de stand etc...

Vous trouverez toutes les informations sur cette page Facebook créée uniquement pour cet événement :

https://www.facebook.com/1000-stickers-pour-porter-le-message-914480355281263/

dimanche 25 septembre 2016

Le Dauphin du Nord, Une Espèce Remarquable

C'est une espèce bien moins connue que le tursiops ou le dauphins à long bec, et pourtant le dauphin du Nord, ou dauphin à dos lisse boréal, gagne à être connu!
Le dauphin du Nord (Lissodelphis Borealis) est dépourvu de nageoire dorsale. Crédit photo: Mammal Watching
Son anatomie est remarquable: son absence de nageoire dorsale lui vaut le nom scientifique de "Lissodelphis Borealis" en raison de son corps lisse.
Les mâles peuvent mesurer jusqu'à 3 mètres 10 de long pour un poids maximal de 115 kilos. Les dauphins du Nord sont des animaux très grégaires et vivent au sein de grands groupes de 100 à 200 individus en moyenne. Il arrive que plusieurs groupes de dauphins du Nord se retrouvent pour former ainsi une sorte de pod géant pouvant compter jusqu'à 3000 individus. Méfiants à l'égard des bateaux, ils n'en sont pas moins sociables avec d'autres espèces de cétacés, comme les dauphins à flancs blancs du Pacifique ou les dauphins de Risso qu'ils croisent parfois lors de leurs voyages.

Les dauphins du Nord vivent au sein de grands groupes et sont rarement observés seuls. Copyright: Jim Scarff.
S'ils sont rarement observés près des côtes, on les trouve principalement dans les eaux froides ou tempérées du Pacifique Nord.

Répartition géographique des dauphins du Nord:

Répartition géographique des populations de dauphins du Nord. Crédit: WDC
Ces dauphins peuvent atteindre une vitesse maximale de 34 km / h et sauter jusqu'à 7 mètres au-dessus de l'eau. Ils se nourrissent de poissons variés (les poissons-lanternes, en particulier, semblent avoir leur préférence) et de calamars. On estime qu'ils peuvent plonger jusqu'à environ 200 mètres de profondeur.

Si les dauphins du Nord n'ont que peu de prédateurs (les orques et les requins blancs), leur survie est principalement menacée par les filets dérivants et la pêche à la senne (les sennes sont des filets rectangulaires utilisés en surface pour encercler les bancs de poissons). Autres menaces pesant sur les populations de dauphins du Nord: le réchauffement climatique et le manque de proies, dû à la sur-pêche.

 Il n'y a que peu d'informations sur le nombre de dauphins du Nord dans le monde. L'espèce est classée "préoccupation mineure" par l'UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature).




Les 10 Choses Qui Font des Dauphins des Êtres Exceptionnels

Le capital sympathie des dauphins est énorme. Vifs, sociables et intelligents, ils ont de tout temps fasciné les hommes. Voici 10 faits sur les dauphins que vous ne connaissiez peut-être pas, et qui font d'eux des créatures extraordinaires.

1. Les dauphins ont un langage complexe et s'appellent par leurs "noms": chaque dauphin a un sifflement personnel bien particulier, une sorte de signature sifflée qui le distingue des autres.



2. Il y a plus de 58 millions d'années, l'ancêtre des cétacés (baleines et dauphins) vivait sur la terre ferme. Les hippopotames descendent aussi de cet ongulé préhistorique, nommé Pakicetus. 


3. Les dauphins ont une respiration volontaire, c'est-à-dire qu'ils doivent penser à respirer. 


4. C'est pour cette raison que les dauphins ne dorment jamais "complètement". Lorsqu'ils se reposent, une hémisphère de leur cerveau est comme éteinte, tandis que l'autre reste en éveil afin qu'ils puissent continuer à respirer.


5. Les dauphins utilisent l'écholocation pour "voir" et appréhender leur environnement naturel. Ils envoient des ultrasons qui se répercutent sur les objets, proies, obstacles etc. et ces sons leur reviennent par l'oreille interne.


6. Les femelles accouchent généralement après un an de gestation. Elles sont aidées par une autre femelle qui sert de "marraine" au bébé et le pousse à la surface de l'eau pour qu'il puisse prendre sa première respiration.


7. Les bébés dauphins sortent du ventre de leur mère par la queue. Ainsi, l'eau ne risque pas de rentrer dans leur évent si l'accouchement dure plusieurs heures.


8. On a pu observer que les dauphins savaient se servir d'"outils", par exemple d'éponges pour protéger leur rostre lorsqu'ils fouillent dans le sol.


9. Les dauphins sont des animaux très altruistes. Ils viennent en aide aux leurs, mais aussi à d'autres espèces lorsqu'un individu est en danger. 


10. Les dauphins à long bec peuvent faire jusqu'à 7 tours sur eux-mêmes lorsqu'ils sautent.

  

vendredi 23 septembre 2016

Les Actions de SeaWorld Coulent à Pic Après une Baisse Drastique du Nombre de Visiteurs

Le groupe affirme avoir perdu un demi-million de visiteurs mais refuse d’admettre que ce soit la conséquence des polémiques autour de la captivité des orques et des dauphins.

Article publié sur le site http://www.independent.co.uk/news/seaworld par Ben Chapman le 20 septembre 2016

Traduction: Raphaëlle Dormieu et Julie Labille

L'entreprise SeaWorld connaît une crise sans précédent due à une baisse significative du nombre de visiteurs. 
Image: Getty
Les bénéfices de SeaWorld chutent en raison d’une baisse significative du nombre de visiteurs.

Le géant des parcs aquatiques SeaWorld est dans la tourmente après avoir enregistré une chute spectaculaire du cours de ses actions mardi dernier et a annoncé dans la foulée ne pas verser les dividendes du dernier trimestre aux actionnaires. 

SeaWorld, célèbre pour ses shows aquatiques d’orques et de dauphins souffre d’une baisse significative de fréquentation, les visiteurs tournant le dos aux parcs pour des raisons éthiques. 

Après la publicité négative suscitée par le film documentaire « Blackfish » et les mesures prises pour rendre l’élevage d’orque illégal, SeaWorld a déclaré qu’ils n’utiliseraient plus les animaux pour des spectacles de divertissement et ne les feront plus reproduire. 

L’entreprise a tenté d’investir davantage dans des attractions sans animaux (montagnes russes) et des manèges sur le thème de la mer mais ces initiatives n’ont pas fait redécoller la fréquentation. 

Le nombre d’entrées a baissé de 500 000 cette année, chiffre annoncé par SeaWorld à ses investisseurs en août dernier, mais le groupe affirme que ce déclin est dû à une baisse globale du tourisme et non en raison de la mauvaise presse. En effet, les touristes latino-américains se seraient faits plus rares dans les parcs de Floride en raison de la tempête tropicale Colin.

L’entreprise a indiqué qu’elle paierait son dernier dividende le 7 octobre, et le montant qu’elle paiera sera divisé en deux. SeaWorld indique que l’argent économisé servira à soutenir ses propres actions. 

Le mois dernier, l’entreprise a fait savoir que le second-quart de son chiffre d'affaires était tombé à 5% de moins que l’année précédente, et le nombre de visiteurs de ses parcs, incluant Busch Gardens, Sesame Palace et Aquatica, est tombé de 8% à 6 millions.

Ses recettes ont chuté à 371,1 millions de dollars pour 391,6 millions de dollars au même quart l’année dernière, et son revenu net a chuté à 5,8 millions de dollars pour 17,8 millions de dollars au même trimestre de l’année dernière.

Les actions de SeaWorld Entertainment ont chuté d’environ 5% à 12,08$ (10,75€) mardi dernier. Les investisseurs et les experts avaient prévenu depuis quelques temps que les dividendes de SeaWorld risquaient d’être en danger. 



mercredi 21 septembre 2016

Un Refuge Naturel Pour "Libérer" Les Dauphins Du Zoo de Barcelone

Le premier sanctuaire de ce type pourrait être la solution que recherche la Maire Ada Colau pour fermer le delphinarium de Barcelone.
Traduction: Julie Labille et Bertille Bellon-Basille

Capture d'écran de la vidéo publiée sur le site de El Pais, montrant la crique qui servirait à accueillir les dauphins. 
Ada Colau, Maire de Barcelone, doit prendre une décision qui pourrait être un événement marquant dans l'histoire des cétacés captifs. Le delphinarium du zoo barcelonais, qui dépend de la mairie, ne remplit pas les conditions requises : il faudrait choisir entre dépenser 15 millions d'euros pour l'agrandissement des installations ou les fermer définitivement et rechercher un nouvel emplacement pour ses six dauphins. 
Une nouvelle option vient de voir le jour et faciliterait la décision de Mme Colau : la création d'un sanctuaire marin pour dauphins sur une île grecque qui pourrait accueillir les cétacés d'ici quelques mois.

Une crique sur l'île grecque de Lipsi accueillera ce refuge pour les cétacés, qui deviendra alors le premier dans le monde lorsqu'il sera achevé.

Si jamais la ville de Barcelone décide d'envoyer ses dauphins là bas, ce serait une grande victoire pour les activistes pour qui l'intelligence de ces cétacés est telle qu'ils ne devraient pas vivre enfermés dans des bassins. Jusqu'à présent, il n'y avait  qu'un seul autre projet sérieux de sanctuaire dans le monde: l'Aquarium National de Baltimore, aux États-Unis, a annoncé il y a trois mois sa décision de placer ses huit dauphins dans un sanctuaire. Le temps que tout soit prêt, le projet pourrait se concrétiser en 2020.

C'est l'île grecque de Lipsi qui accueillera ce sanctuaire, qui est le nom donné à des endroits protégés situés en milieu naturel. Les dauphins évolueront donc dans la mer, en semi-liberté : il ne s'agit pas d'un bassin fermé et ils pourront interagir dans un environnement naturel, au milieu de plantes et d'autres créatures marines. Concrètement, il s'agit d'une crique d'une longueur de 350 mètres qui pourrait se fermer à l'une des extrémités avec un filet de sécurité afin de protéger les animaux. Les dauphins nés en captivité n'arriveraient pas à survivre seuls en mer, ils seront donc soignés et alimentés par des spécialistes, des vétérinaires et des étudiants.

Ce projet est à l'initiative de l'ONG grecque Archipelagos, dédiée à l'étude et à la conservation des océans, qui bénéficie déjà de l'autorisation des autorités locales, souligne la FAADA (Fondation pour le Conseil et l(Action pour la Défense des Animaux).
« La Maire est très enthousiaste à l'idée du projet et estime qu'il s'agit d'une bonne initiative pour booster le tourisme sur l'île », explique Míriam Martínez, vétérinaire auprès de la FAADA, qui vient tout juste de se rendre sur place pour constater l'avancement du projet et donner le feu vert de son organisation. À quelques kilomètres au nord de Lipsi se trouve l'île de Samos, près des côtes turques, qui abrite actuellement environ un millier de réfugiés syriens.

Spectacle de dauphins au zoo de Barcelone. Crédit photo: Alfred Casas / El Periodico

Les travaux d'agrandissement du delphinarium de Barcelone s'élèveraient à 15 millions d'euros, alors que seul un demi-million d'euros serait nécessaire pour terminer le sanctuaire.

Après s'être rendue sur les lieux du sanctuaire, la FAADA a l'intention de présenter un projet à la Maire de Barcelone, Ada Colau. Au cours du mois de septembre, le Conseil municipal a mis en place une commission spéciale ayant pour objectif un nouveau modèle de zoo et a organisé une réunion extraordinaire pour aborder le sujet du delphinarium. «Si l'on parvient à obtenir les financements, le sanctuaire serait prêt à recevoir des dauphins dès l'année prochaine », assure Míriam Martínez, qui estime qu'un demi-million d'euro sera nécessaire pour terminer la construction du sanctuaire, qui jusqu'à présent a été financé par des fonds privés. La ville de Barcelone avait prévu de dépenser 15 millions d'euros pour étendre les infrastructures de son delphinarium jusqu'à ce que les équipes de Ada Colau mettent un terme au projet.

Ce projet s'inscrit dans une campagne organisée à Barcelone, sous le nom de #AdéuDelfinari (#AdieuDelphinariums), pour que la municipalité ferme les portes des établissements détenant des dauphins captifs. Dans le contexte actuel, si Ada Colau fait envoyer les dauphins dans le sanctuaire, cela marquerait un changement de tendance très fort en Espagne, véritable puissance mondiale des parcs aquatiques. Plus de la moitié des dauphins captifs en Europe sont aux mains d'entreprises espagnoles et un douzième delphinarium est sur le point d'ouvrir ses portes à Lanzarote (Îles Canaries). Récemment,le zoo de Barcelone a pris la décision de mettre fin aux représentations théâtrales de dauphins et de privilégier l'observation.


vendredi 16 septembre 2016

Septembre 2016: Premiers Massacres et Premières Captures à Taiji Pour Cette Nouvelle Saison de Chasse

Neuf jours après le début de cette nouvelle saison de chasse, les pêcheurs de Taiji ont fait leurs premières victimes: un groupe de dauphins de Risso a été massacré. Plus d'une quinzaine de cétacés ont perdu la vie ce jour là. En quelques heures seulement, ils sont passés d'une existence libre, au milieu des leurs, à la terreur et à la mort.

Un groupe de 15 à 20 dauphins de Risso a été repéré puis rabattu dans l'infâme baie de Taiji le 9 septembre 2016. On les voit ici attendre la mort, impuissants.
Crédit photo: DolphinProject.com
C'est dans ces bâches bleues que les cadavres des dauphins sont "cachés".
Crédit photo: DolphinProject.com
Daniela Moreno, Cove Monitor du Dolphin Project, témoigne:
"Douze bateaux ont quitté le port à 5h30 du matin. Trois heures et demie plus tard, à 9h10, j'ai vu neuf bateaux en formation, tournés vers le nord. Les bateaux ont mis moins de 15 minutes pour rejoindre les filets du port. Je me suis précipitée sur la digue, où j'ai pu voir un beau pod de dauphins de Risso se faire pousser dans la baie."

Un par un, les dauphins de Risso ont été emmenés loin des regards, les bateaux faisant des allers-retours avec les corps des pauvres créatures qu'ils venaient d'assassiner dissimulés dans des bâches. A 12h, le massacre était terminé.

Une semaine après ce premier massacre, les "monstres" de Taiji ont repéré un grand pod de dauphins tursiops, une espèce très prisée par les delphinariums. Entre 80 et 100 individus ont été rabattus dans la baie de la honte. Deux heures plus tard, 15 à 20 baleines pilotes ont elles aussi eu la malchance d'être repérées par les pêcheurs, et ont rejoint les autres dans la baie.

Un grand pod de tursiops a été poussé dans la baie ce matin.
Crédit photo: DolphinProject.com 
Non contents de leur première prise, les pêcheurs japonais ont également rabattu un pod de 15 à 20 globicéphales dans la baie environ deux heures après les tursiops.
Crédit photo: DolphinProject.com
Tous vont passer la nuit dans la baie, dans le stress et la terreur.
Crédit photo: DolphinProject.com


Les dauphins capturés passeront la nuit dans la baie. Vont-ils se faire massacrer? Certains seront-ils "épargnés" pour être vendus aux delphinariums? Les assassins comptent-ils relâcher certains individus? Nous le saurons dans les prochaines heures.
En attendant, nous ne pouvons qu'imaginer le stress et l'épuisement de ces créatures, qui hier encore, nageaient paisiblement dans l'océan.

Mise à jour: 
La sélection a commencé dès l'aube à Taiji ce dimanche 18 septembre. En tout, 42 dauphins tursiops ont été enlevés à leur pod, et passeront le reste de leur vie - s'ils survivent - dans une prison en béton. Arrachés à leurs familles, leur calvaire ne fait que commencer...
Le processus a été très brutal, les chasseurs encerclant les dauphins affamés et épuisés avec leurs bateaux et resserrant l'enclos. "Ils (les chasseurs) les attrapaient et leur criaient et leur sautaient dessus en les poussant au plus près de la plage. Ils jetèrent des filets pour immobiliser les mammifères," rapporte Daniela Moreno.

Épuisés, affamés et désespérés après cette nuit angoissante, les dauphins ont subi toute la brutalité des pêcheurs de Taiji lors du processus de sélection.
Crédit photo: DolphinProject.com
Aucune empathie pour les créatures terrorisées qu'ils viennent d'attraper dans leurs filets.
Crédit photo: Dolphin Project.com

Le reste du pod a ensuite été relâché. Amputé de 42 membres, ce groupe restera sans doute traumatisé à vie.
Un globicéphale a également été sélectionné. Le reste du groupe a passé une nouvelle nuit dans la baie, sans nourriture ni abri. Deux petits ont été relâchés, ils n'ont que peu de chances de survie sans leurs mères respectives. Le reste du groupe de baleines-pilotes a été massacré le lendemain, après trois jours et trois nuits d'angoisse.
Les baleines-pilotes s'apprêtant à passer leur troisième nuit à Taiji. Elles seront massacrées le lendemain.
Crédit photo: DolphinProject.com
Bilan de ces trois jours: 

- 42 grands dauphins et un globicéphale ont été sélectionnés pour  passer le reste de leur vie loin de l'océan, loin de leur famille et de leurs amis, pour enrichir leurs esclavagistes

- Environ 16 globicéphales ont été massacrés (9 adultes et 7 juvéniles) en toute impunité, leur viande sera certainement vendue sur les étals des marchés du coin, ou finira dans de la pâtée pour animaux domestiques...

- Le reste du pod de grands dauphins qui a été relâché restera traumatisé et peinera à se remettre de toute cette violence.

Le 23 septembre (un vendredi, encore!),  les chasseurs sont sortis malgré la pluie qui s'abattait sur Taiji. Quelques heures plus tard, ils ramenaient une petite famille de grands dauphins dans l'infâme baie. Le bilan de ce mois de Septembre s'est encore alourdi.

Terrifiés, les dauphins capturés se serrent contre les uns contre les autres. Crédit photo: Dolphin Project.com
Les dauphins tentent d'échapper aux plongeurs lors du processus de sélection. Crédit photo: Dolphin Project.com
Le lendemain, 26 dauphins ont été séparés de leur groupe et sélectionnés pour l'industrie de la captivité.  Une fois de plus, le processus de sélection fut très brutal. "Les plongeurs et les pêcheurs ont séparé le groupe à huit reprises, choisissant à chaque fois les dauphins choisis pour la captivité", relate Daniela Moreno. "C'était un chaos terrifiant, les éléments étaient déchaînés. Bien que la visibilité était  très mauvaise, on pouvait parfaitement entendre leurs cris déchirants."

Les autres membres, soit une quinzaine d'individus, ont ensuite été relâchés et repoussés vers le large. Parmi les dauphins restés captifs, une mère et son petit, qui (une fois n'est pas coutume) n'ont pas été séparés. Seront-ils vendus ensemble à un parc?

À LIRE: Massacres de Dauphins à Taiji: Comment Agir?


mercredi 14 septembre 2016

De Nouvelles Captures d'Orques en Russie?

Cela reste à confirmer, mais deux orques pourraient bien avoir été capturées le mois dernier dans la Mer d'Okhotsk. C'est via sa page Facebook que Russian Orcas a révélé cette information.

Publication de la page Russian Orcas le 12 septembre 2012
"Cette année en Russie, le quota de capture d'orques était de ZÉRO, en partie grâce aux efforts conjoints des chercheurs de FEROP et de nos collègues du Russian Marine Mammal Council. Mais cela n'a pas arrêté les ravisseurs. Bien que cela ne soit pas confirmé, nous avons entendu de fortes rumeurs selon lesquelles deux orques auraient été capturées le mois dernier dans l'ouest de la Mer d'Okhotsk. Selon les sources, les deux orques ont été transportées sur le fleuve Amour puis rapidement emmenées vers la Chine par la route. Pendant ce temps, 4 des 7 orques capturées en 2015 sont toujours à Nakhodka. Au moins deux autres orques ont été exportées en Chine en Décembre 2015."

En d'autres termes, les orques auraient été capturées illégalement... ce qui n'est pas sans rappeler le rapt de Narnia en 2012, de Nord en 2013 et de Juliet en 2014! 
Arrachés à leur environnement et à leurs familles, les trois épaulards sont à présent confinés au Moskvarium. L'aquarium de Moscou qui a ouvert ses portes le 5 août 2015 avait été inauguré en grande pompe par Vladimir Poutine la veille. 

Juliet (Malishka), Narnia et Nord au Moskvarium. Ils ne retrouveront sans doute jamais la liberté.
Selon l'aquarium, les trois orques auraient été sauvées des mains de braconniers peu scrupuleux... Une version "édulcorée" qui cache une vérité bien moins honorable. 
Ces images datant de 2003 reflètent bien mieux la triste réalité des captures. Sur cette vidéo, on entend l'un des "ravisseurs" dire, en parlant d'un épaulard qui est emmêlé dans leurs filets: "Il va se noyer!" et son collègue de lui répondre "Ça n'a pas d'importance."


En décembre 2015, une étude de la CCA (China Cetacean Alliance, une coalition d'associations de protection animale) révélait que la demande des parcs marins chinois encourageait les captures de cétacés sauvages. En effet, le secteur de la captivité est en plein essor en Chine: il n'y a pas moins de 39 delphinariums répartis dans 17 provinces chinoises, et 14 autres seraient en construction. De nombreux cétacés (orques, bélugas, dauphins et marsouins) ont été capturés et transférés dans des parcs marins chinois: plus de 250 depuis 2010 selon cette même étude.

Étant donnée la valeur marchande de ces animaux et le business juteux qui découle de ces captures, des pays peu scrupuleux comme la Chine, la Russie ou encore le Japon n'hésitent pas à fermer les yeux sur ces pratiques, qu'elles soient légales ou non. 

Il est donc fort à craindre que les rumeurs au sujet de ces nouvelles captures soient vraies... 

Lire aussi: 



dimanche 28 août 2016

[PHOTOS] Japan Dolphins Day 2016 - Nos événements en France

Chaque année, une chasse au rabattage cruelle et impitoyable se déroule au Japon du mois de septembre jusqu’à la fin du mois de mars. Des quotas annuels sont fixés et permettent aux pêcheurs japonais de tuer et de capturer différentes espèces de dauphins.

Pour la saison de chasse 2016-2017, les pêcheurs de Taiji ont un quota de 1820 prises. 1820 dauphins de 7 espèces différentes pourront être capturés, massacrés ou vendus aux delphinariums du monde entier.


Quel est le but de cette journée internationale ?
Le but de ces événements est d’attirer l’attention du public sur les liens étroits qui existent entre ces massacres et la captivité des cétacés. En effet, lorsque les dauphins sont rabattus dans une baie, les plus beaux spécimens sont sélectionnés pour « approvisionner» les delphinariums du monde entier. Les autres se font massacrer à l’abri des regards, dans des conditions d’une violence inouïe. Des familles entières se font assassiner avec l’accord des autorités japonaises. 
L'association de Richard O'Barry, le Dolphin Project, est à l'initiative de cette journée internationale. 
Grâce à l'appui de nos 4 groupes locaux, notre association a pu organiser cette année 4 événements différents pour le Japan Dolphins Day, à Nantes, Paris, Lyon et Nice.

Le Japan Dolphins Day à Nantes

C'est sous un beau soleil que notre équipe nantaise a tenu un stand d'information et organisé un happening pour dénoncer les massacres en baie de Taiji.
Voici quelques photos de cet événement qui a touché bon nombre de passants.







Pour l'occasion, la fontaine de la Place Royale de Nantes a été "décorée" avec des draps rouges, pour symboliser le sang versé dans la baie de Taiji.


Petite mise en scène afin de montrer ce qui se passe à Taiji, et dans d'autres villes du Japon. Un dauphin découpé, les (faux!) steaks de viande de dauphin que l'on trouve sur les étals de certains marchés, et bien sûr, le drapeau du Japon. Un grand merci à Philippe et Dédée, à qui l'on doit cette réalisation aussi percutante que réaliste.

La presse en parle!

Encart publié dans le quotidien Ouest-France le samedi 27/08/2016:



Article de Presse Océan sur cet événement (Petite erreur du journaliste dans cet article, Luce Boissel étant la coordinatrice du groupe local Grand Ouest, et non la présidente de C'est Assez!, qui est Christine Grandjean.)


Retrouvez notre groupe local C'est Assez! Grand Ouest sur Facebook en cliquant ICI.

Le Japan Dolphins Day à Lyon

C'est sous un soleil de plomb que, pendant 4 heures, 14 militants se sont tenus immobiles sur la place de la République à Lyon ce samedi pour dénoncer les massacres dans la baie de la honte.
De nombreuses personnes ont été sensibles au message grâce à notre coordinatrice lyonnaise, Nathalie, qui a su trouver les mots justes pour les inciter à s'informer et à signer les pétitions.






Tout au long de cette après-midi, nos militants Adrien et Caroline ont ravitaillé les participants au happening en eau et ont accueilli le public, parmi lesquels des touristes des 4 coins du monde (Etats-Unis, Corée, Espagne...).





Notre coordinatrice Nathalie a su interpeller de nombreux passants. Selon ses propres termes, cette journée a été la plus forte en terme d'impact auprès du public depuis la création de notre groupe local à Lyon.

Bravo à tous les participants et un grand merci à Merry, photographe, pour ces photos!

Retrouvez notre groupe local C'est Assez! Lyon sur Facebook en cliquant ICI.

Le Japan Dolphins Day à Nice

C'est le samedi 3 septembre qu'a eu lieu le Japan Dolphins Day de Nice. Notre coordinatrice Emma a pu compter sur le soutien de plusieurs militants pour réaliser un happening destiné à interpeller les passants, encore nombreux malgré la rentrée des classes. Beaucoup de gens se sont montrés sensibles au message, qui concernait également les massacres qui se déroulent aux Îles Féroé.
Une belle journée qui s'est déroulée sous le soleil niçois.










Notre coordinatrice PACA, ici avec son adorable fille Roxanne, a pu compter sur quelques "habitués" pour réaliser cette belle action.

Merci à Caroline et Michel pour ces photos!

Le Japan Dolphins Day à Paris

Enfin, le dernier événement pour le Japan Dolphins Day a eu lieu à Paris ce dimanche. Quelque 80 militants ont répondu présents pour sensibiliser les gens. C'est une belle mobilisation pour un tel événement!
De nombreux tracts ont été distribués aux parisiens et aux touristes; bon nombre d'entre eux ont découvert l'existence de ces massacres grâce au travail de sensibilisation des personnes présentes. À noter que la presse ne s'est pas déplacée, ceci explique sans doute cela...
Mais nous avons pu compter sur Daniel, de la radio web "Parole d'Animaux" pour relayer notre action à travers l'interview de Christine Grandjean, la présidente de C'est Assez! Merci à George et Laure pour avoir immortalisé ces moments forts. Place aux photos!





Trois militantes ont accepté de jouer les "delphines" pendant ce happening. Un grand merci à elles!




Marion, la coordinatrice de C'est Assez! Paris - Île de France, est sur tous les fronts quand il s'agit de défendre nos amis marins!


Christine Grandjean, Présidente de l'association, était venue prêter main forte à notre équipe parisienne, et rencontrer les militants.

UN IMMENSE MERCI À TOUTES LES PERSONNES AYANT PARTICIPÉ À CES ÉVÉNEMENTS!