Norvège (Saison de chasse à la baleine 2021) - Plus de 570 baleines tuées

Selon le dernier rapport de capture de l'organisation de pêche norvégienne Rafisklaget, un total de 575 baleines de Minke (petits rorquals) ont été tuées en Norvège au cours de cette saison de chasse à la baleine qui a débuté le 1er avril 2021.

14 navires baleiniers ont participé à cette chasse.  

Comme lors des années précédentes, le quota de pêche maximum étaient de 1 278 individus pouvant être abattus.

Un porte-parole du ministère de la Pêche à Oslo a confirmé ce chiffre lundi, dernier jour officiel de la fin de saison de chasse à la baleine, ce qui signifie que ce chiffre pourrait encore légèrement augmenter.

En 2014, la chasse commerciale à la baleine en Norvège a connu son apogée avec l’exécution de 763 baleines de Minke.

Au cours de la saison de chasse 2020, 503 baleines ont été tuées, alors que 429 individus étaient abattus en 2019. 

Cela signifie que le pays scandinave reste le premier pays baleinier au monde devant le Japon ou l'Islande.  

La Norvège clame que la chasse à la baleine est une pratique « durable » qui permettrait, selon eux, de protéger les stocks de poissons dans la région. Un argument rejeté par de nombreux scientifiques (parmi lesquels des chercheurs norvégiens) qui affirment qu'au contraire, les baleines jouent un rôle crucial dans l'écosystème marin.

« Ce n'est rien de moins qu'un écocide », a déclaré Vanessa Williams-Grey, responsable des politiques au WDC. « Tuer des centaines de petits rorquals est tout à fait inexcusable, surtout compte tenu du rôle essentiel qu’elles jouent dans nos océans. Les baleines sont nos alliées dans la lutte contre le changement climatique. »


Selon un nouveau sondage commandé par la NOAH, la plus grande ONG norvégienne de protection des animaux, l'Animal Welfare Institute (AWI) et le WDC, seulement 2% des Norvégiens mangent souvent de la viande de baleine, contre 4% en 2019. 

Parmi les femmes interrogées, seulement 1% mangent souvent de la viande de baleine, alors qu'aucune personne de moins de 35 ans n'a indiqué qu'elle mangeait fréquemment de la viande de baleine. L'enquête, menée au début du mois de septembre 2021 par  par Respons Analyze AS, a été réalisée auprès de 1.037 Norvégiens, âgés de 18 à 87 ans. 

Ce sondage a également révélé que les citoyens norvégiens ont de sérieuses inquiétudes quant à la façon dont les chasses sont menées. 

Par exemple, près des deux tiers des personnes interrogées ont convenu qu'il est inacceptable que près d'une baleine sur cinq ne meure pas sur le coup lorsqu'elle est abattue par un harpon, et 63 % trouvent  inacceptable que les deux tiers des baleines tuées soient des femelles, dont près de la moitié sont enceintes.

En 1982, la Commission baleinière internationale (CBI) a émis un moratoire mondial sur la chasse commerciale à la baleine. 

La Norvège, bien qu'étant membre de la CBI, s'est formellement opposée à cette décision. En 1993, la Norvège qui avait cessé ses activités baleinières, reprend la chasse commerciale à la baleine au large de ses côtes. Depuis cette date, le pays scandinave a tué plus de 14000 petits rorquals.

On estime que près de 3 millions de baleines ont été tuées à travers le monde au 20ème siècle, un siècle dévastateur pour les populations de baleines.

Ces massacres doivent cesser ! Il faut protéger les baleines. Tout le monde reconnaît le rôle crucial des baleines dans la régulation du climat. En piégeant environ 33 tonnes de CO2 tout au long de leur vie, les baleines jouent un rôle majeur face au changement climatique.

Mais au-delà de ça, ces animaux ont une vie sociale incroyablement complexe, des émotions et des sentiments qui sont semblables aux nôtres. Nous ne détruisons pas de simples baleines, nous tuons des personnes non-humaines, nous anéantissons  des peuples de culture ! 

« Les baleines n'ont pas de mains pour manipuler le monde, mais elles ont des cerveaux pour le sentir d'une manière que nous ne pouvons pas totalement comprendre. » - Lori Marino (Neuroscientifique et spécialiste des cétacés

Lire également : 

⇒ Une cruauté révélée : L’agonie, durant 6 à 25 minutes, des baleines chassées au harpon explosif à grenade

Traduction : C'est assez ! 

Sources : ANews / WDC







Dernier article en date

Islande : Observer les cétacés de manière respectueuse