Le Dauphin de Peale (Lagénorhynque australis)

Ce dauphin a la face et le menton gris-noir, le dos sombre, des rayures blanches de chaque côté, un corps robuste, et un bec court peu visible.

La nageoire dorsale est falciforme et proéminente.

Les adultes mesurent 2,20 mètres pour 100 kilos. 

Le dauphin de Peale fréquente les eaux côtières peu profondes des côtes du sud de l'Amérique du Sud et des Malouines.

Il vit en petits groupes de 2 à 20 animaux dans les eaux peu profondes et les entrées de fjords. Les troupes peuvent se rassembler en été et à l'automne en groupes de moins d'une centaine d'individus.

Il s'associe parfois au dauphin de Commerson et plus rarement à d'autres espèces.

Ce dauphin nage souvent lentement, ne sortant qu'une petite portion de sa tête et de son dos pour respirer, mais il peut aussi faire de longs sauts rasant la surface et des sauts plus acrobatiques.

Il se nourrit de petits céphalopodes (seiches, pieuvres et calmars), de crustacés et de poissons benthiques qu'il chasse lors de plongées courtes de moins de 2 minutes 30 secondes. Pour exécuter ces plongées, il fait 3 sondes courtes de 30 secondes avant de faire une sonde plus longue. 

Le dauphin sablier et le dauphin obscur partagent son aire de répartition, mais sont tous deux plus hauturiers. 

D’ailleurs, le dauphin de Peale peut très facilement être confondu avec le dauphin obscur qui a une distribution beaucoup plus étendue dans l’hémisphère Sud. 

La tête du dauphin de Peale est plus sombre sur le dessus, et la zone grise sur le flanc antérieur est nettement délimitée sur sa limite ventrale. Il est également un peu plus corpulent que le dauphin obscur.

Le dauphin de Peale a été déclaré monument Naturel Provincial le 8 octobre 2009 par les députés de la province de Santa Cruz. 

Cette décision a été prise pour protéger cette espèce et renforcer sa protection à l’échelle provinciale. 

La population totale est inconnue, mais selon certaines recherches, il y aurait environ 21 800 individus dans la partie sud-atlantique de son aire de répartition. 

Comme pour les autres cétacés, de nombreuses menaces pèsent sur ce dauphin : pollution des eaux, surpêche, prise accidentelle et chasse. 

Au cours des années 1970 et 1980, des pêcheurs chiliens tuaient et utilisaient chaque année des milliers de dauphins de Peale pour s’en servir d’appâts pour la pêche aux crabes. Cette pratique aurait diminué, mais elle n'a pas été rendue illégale. 

Il est classé comme étant « préoccupation mineure » selon l’UICN.

Sources : WDC / Animal Diversity / Dolphinesse

Crédit photos : ©Caroline Weir / ©Marc Faucher / ©Jim Gilbert / ©Ocean Sounds / ©WDC