Mieux connaitre la Baleine Bleue

Mesurant plus de 30 mètres de long pour un poids pouvant atteindre les 170 tonnes, la baleine bleue est le plus grand animal du monde et sans doute le plus grand ayant jamais vécu sur terre ! 

Sa langue seule pèse environ 4 tonnes, ce qui correspond au poids du plus gros animal terrestre : l’éléphant. 

Son cœur à la même taille qu’une voiture et pèse à lui seul plus de 500 kg.

La baleine bleue est un cétacés à fanons, appelés Mysticètes.

La baleine bleue se nourrit essentiellement de krill et peut en consommer jusqu’à 4 tonnes par jour. 

Elle engloutit d’un coup jusqu’à 1 000 L d’eau et de nourriture. 

Celle-ci est ensuite filtrée et séparée de l’eau par les fanons (chaque mâchoire supérieure porte 260 à 400 fanons pouvant mesurer jusqu’à 1 m de long).

Il lui arrive également de se nourrir de petits poissons et de calamars.

La baleine bleue, que ce soit pour le mâle ou la femelle, atteint sa maturité sexuelle entre 5 et 10 ans.

Elle se reproduit pendant l’hiver. Sa gestation dure entre 10 à 12 mois.

La baleine bleue ne porte qu’un seul petit à la fois. Au moment de sa naissance, le baleineau mesure environ 7 mètres de long pour un poids de 3 tonnes.

Le jeune grandit rapidement grâce au lait très riche de sa mère. Chaque jour, il boit jusqu’à 200 litres de lait et grossit de 80 kg.

Il quitte sa mère une fois sevré, sept mois plus tard.

La baleine bleue préfère vivre en pleine mer et dans les eaux froides. On la rencontre dans tous les océans (Atlantique, Pacifique, Antarctique et Indien) sauf dans l’océan Arctique. 

La baleine bleue est considérée comme une espèce en danger selon l’UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature). 

Elle bénéficie donc d’une protection particulière. Il ne resterait en effet à ce jour que 15 000 baleines bleues dans le monde. 

Plus de 350 000 individus ont été tués par les hommes au 20ème siècle. Leur chasse est donc désormais formellement interdite. 

Leur communication est perturbée par les radars utiliser par les bateaux. Elles sont également menacées par l’augmentation de la pollution des océans et la raréfaction du krill. 

La baleine bleue n’a pas vraiment de prédateurs naturels. 

Les animaux les plus jeunes n’ayant pas atteint leur taille adulte peuvent cependant être attaqués par des requins. 

Le seul animal que la baleine bleue doit vraiment craindre est l’orque. En effet, il arrive que les orques attaquent en bande une même baleine. Elles peuvent alors lui infliger de dangereuses blessures qui peuvent entraîner sa mort.

Le principal prédateur de la baleine bleue reste l’homme.

Sources : Baleines en direct / Mer & Océans

Photos : ©Patrick Dykstra