C’est une fille !

Element (L125) a été vue dans la région de Swiftsure Bank, juste à l'ouest de Port Renfrew.

Element - ©Pêches et Océans Canada
Pêches et Océans Canada (MPO) dit avoir pu identifier L125 comme étant une femelle, ce qui est une très bonne nouvelle les orques résidentes du Sud, qui ont besoin de plus de femelles pour aider à la croissance de cette population.

Surprise (L86) a donné naissance à Element (L125) dans les eaux de la Colombie-Britannique en février de cette année. 

Fait rare, les trois groupes d’orques (J, K et L) s’étaient réunis à cette occasion dans les eaux du détroit de Haro pour rencontrer le nouveau-né.

 ©Dave Ellifrit / Center for Whale Research 

« Il est intéressant de noter que les trois pods se sont réunis au moment de cette naissance, comme cela s'est produit le 5 septembre 2020, lorsque Tahlequah (J35) a donné naissance à  Phoenix (J57) et que les Pods K et L sont arrivés du Pacifique pour rejoindre le Pod J », écrivait Orca Network en février dernier. 

Tahlequah et Phoenix - ©Sarah McCullagh 

Selon le MPO, Element (L125) a été vue en train de nager près d'une « zone sanctuaire provisoire » à Swiftsure Bank. Les zones sanctuaires provisoires sont des zones saisonnièrement interdites à la circulation maritime afin que les orques puissent y chercher leur nourriture en toute sécurité sans être déranger par  la pollution sonore sous-marine.

La population des orques résidentes du Sud ne compte que 74 individus, principalement des mâles et des femelles non reproductrices, chaque naissance, et plus particulièrement la naissance d’une petite femelle, au sein de cette population est bonne nouvelle et une lueur d’espoir pour cette population menacée d'extinction.

Note : Le déclin de la population des orques résidentes du sud est lié à des menaces telles que le bruit et les perturbations causés par les bateaux et à une disponibilité réduite de leur proie préférée, le saumon quinnat. 

Pour réduire davantage le bruit et la perturbation physique causés par les bateaux dans certaines parties des zones d'alimentation des orques résidentes du sud, les zones sanctuaires provisoires sont en vigueur du 1""er juin au 30 novembre 2021 et la circulation des bateaux dans une partie du banc Swiftsure et au large des îles de Pender nord et Saturna y sont interdite conformément à l'ordonnance provisoire adoptée en vertu de la Loi sur la marine marchande du Canada. Des exceptions sont autorisées pour les situations d’urgence et les bateaux ou navires de pêche autochtones lorsque la pêche est pratiquée à des fins alimentaires, sociales et cérémonielles.

Traduction : C'est assez ! 

Source : CTV News 

En savoir plus sur les mesures de gestion de 2021 pour protéger les orques résidentes du sud ICI