Russie - Un dresseur assène des coups à des bélugas

L’ONG Free Russian Whales a reçu cette vidéo, issue des caméras de surveillance, sur laquelle on voit un dresseur du Primorsky Oceanarium de Vladivostok frapper 2 bélugas mâles, Nil (12 ans) et Lear (13 ans).


Selon les témoins qui ont assisté à la scène, le dresseur, Dmitry Vasilyevich Bachinsky, a frappé l’un des bélugas, Nil, avec son poing, alors que l’autre béluga, Lear, a reçu un coup de pied. 

La raison…Le dresseur voulait que les bélugas s’embrassent après qu'ils aient tous deux reçu une friandise. Les animaux ont refusé d'obtempérer. Le dresseur a fait alors preuve d'une grande violence envers Nil et Lear. Ce numéro serait l’un des clous du spectacle. 
L'incident a eu lieu le 5 mai dernier. 


Ces mêmes témoins affirment que ce soigneur utilise régulièrement cette méthode pour se faire obéir des cétacés. Selon eux, les caméras de surveillance de l’Océanorium auraient filmé d’autres épisodes similaires à celui-ci. 

Les membres de l’ONG Free Russian Whales estiment que de telles méthodes de dressage peuvent relever de l’article 245 du Code Pénal. Selon cet article, la maltraitance des animaux est passible d'une amende maximale de 1 100 euros ou d'une peine de prison de six mois. Si cette maltraitance est exercée par plusieurs personnes, l'amende peut atteindre 4 200 euros et deux ans de prison. 

L’ONG Free Russian Whales va porter plainte au parquet pour qu’une enquête soit menée. 

Le Primorsky Oceanarium  de Vladivostok a été inauguré le 2 septembre 2016 par  le président russe Vladimir Poutine. 


Un béluga est mort noyé dans le bassin principal, après qu’il eut réussi à retirer la grille de protection d’une pompe de filtration contre laquelle il est resté piégé en avril 2016. 
Un autre est également décédé pour une cause non précisée.


À la fin du mois de juillet 2016, le Primorsky Oceanorium avait acheté au Japon (Taiji) 6 dauphins du Pacifique à flancs blancs (22.000 $ par dauphin).

Deux semaines plus tard, trois d’entre eux sont tombés malades. Ils ont été placés en quarantaine dans le bâtiment principal. Deux dauphins du Pacifique ont réussi à survivre mais le mâle âgé de 22 ans est décédé le 31 août 2016, prétendument de « mort de vieillesse ».


Il faut compter aussi le décès de 2 dauphins Tursiops et d’1 dauphin à flanc blanc du Pacifique.

À la fin du mois de juillet 2016, Primorsky avait acheté au Japon (Taiji) 6 dauphins du Pacifique à flancs blancs (22.000 $ par dauphin).Deux semaines plus tard, trois d’entre eux sont tombés malades. Ils ont été placés en quarantaine dans le bâtiment principal. Deux dauphins du Pacifique ont réussi à survivre mais le mâle âgé de 22 ans est décédé le 31 août 2016, prétendument de « mort de vieillesse ».

3 morses sont également décédés, parmi lesquels le morse Thor qui s’est étouffé en mangeant une éponge attachée à une corde.


Les morses Fanya et Mira ne se sont, quant à eux,  pas réveillés de l’anesthésie  après avoir subi une opération sous anesthésie. La tragédie a eu lieu au début du mois de juillet mais la mort des animaux à l’aquarium n’a été annoncée que le 21.

« Après une opération chirurgicale pour enlever leurs défenses, les animaux ne sont plus sortis de l’anesthésie » – a déclaré à la presse le secrétaire de l’aquarium Elena Molchanova.

Cependant, elle a assuré que la dose d’anesthésique était standard, et que l’opération a été menée « selon les méthodes classiques, avec une équipe des plus grands experts mondiaux dans le domaine de la dentisterie vétérinaire ». Il semble que le dosage du médicament n’ait pas pris en compte le poids de l’animal de manière correcte. Il ne reste donc plus qu’un seul morse vivant – Misha dont les défenses ont été retirées en toute sécurité.

La suppression des défenses des jeunes morses en captivité est, paraît-il, nécessaire afin d’éviter les problèmes qui peuvent survenir par la suite.
Si les défenses sont laissées, les animaux commencent à les endommager en les frottant sur les murs des piscines ou sur toute autre surface dure, entraînant des fissures, de la suppuration, le déchaussement des racines, une douleur intense et finalement la mort des animaux.

Ajoutons à cela le décès d’une loutre de mer et de deux phoques d’eau douce du Lac Baïkal.


En octobre 2016, deux dauphins à flancs blancs du Pacifique mourraient en quelques heures seulement. 

Note : Ce n’est pas la première fois que des cétacés sont battus dans un delphinarium. 

En 2015, l’association SOS Delfines dévoilait une vidéo montrant des dresseurs du Marineland de Malorque (Baléares) frappant des dauphins. Les images montraient un dresseur sauter avec violence sur un dauphin, et crier sur plusieurs autres dauphins en leur donnant des coups de poing et de pied.


Pendant ce temps, le projet de loi gouvernementale qui pourrait interdire les captures de cétacés est toujours en attente. Free Russian Whale appelle le président du gouvernement Mikhail Mishustin à approuver le projet de loi Svetlana Bessarab et à mettre enfin un point final à l’exploitation des cétacés. 

Vous pouvez les aider en signant leur pétition

Traduction : C'est assez ! 

Source et crédit vidéo : ©Free Russian Whales 

Dernier article en date

3 orques résidentes du sud du pod J sont enceintes !