Iceberg : l’orque blanche

Iceberg a été filmée et photographié en 2010 autour des Commander Islands, au large des côtes de la Russie orientale.


L'orque était alors parmi un groupe composé d'une douzaine d'individus. Les scientifiques qui l’avaient alors observée n’ont révélé son existence qu’en 2012.

C’est sa nageoire dorsale haute de 2 mètres qui lui a valu le nom de Iceberg.

Il pourrait être albinos, donc dépourvu de mélanine, ou serait atteint de leucisme, une autre forme de dépigmentation de la peau.

Iceberg est le premier adulte, entièrement blanc qui a été observé.Lors de sa première observation, les scientifiques ont estimé qu'il était âgé entre 15 et 17 ans.


Généralement, les jeunes orques blanches meurent avant l'âge de 15 ans, d'où leur rareté. 

De plus, les scientifiques estiment qu'il y a seulement une orque sur dix mille à être complètement blanche.

Les apparitions d’Iceberg sont rares. Sa dernière observation date de 2016, Iceberg était aux côtés de sa mère et de ses frères. Il semblait en parfaite santé.

Cette population d’orques est piscivore. Ils restent avec leur mère et famille leur vie entière. 

En dépit de sa différence, Iceberg est plutôt bien intégré dans son clan, il socialise et échange avec les autres membres de son groupe.


Selon les scientifiques, il y aurait seulement une orque sur dix mille à être complètement blanche.

« À bien des égards, "Iceberg" est un symbole de tout ce qui est pur, sauvage et extraordinairement passionnant dans nos océans, attendant d'être découverts. Le défi est de maintenir la santé des océans de manière que de telles surprises soit toujours possibles » - Erich Hoyt, co-directeur du projet Orca.

Dernier article en date

Italie - Décès de Veera