Canada - Ouverture de la chasse aux phoques

8 avril 2021 - Alors que le changement climatique menace de faire des ravages auprès de la colonie de bébés phoques, le gouvernement Canadien approuve, encourage, et subventionne le massacre de milliers d’innocents. 

Des milliers de phoques et leurs petits seront frappés et abattus à l’aide de gourdins pendant la saison de chasse commerciale du phoque.

Le réchauffement climatique et ses impacts sur la banquise constituent une menace sérieuse pour les blanchons, les bébés du phoque du Groenland. Les femelles phoques du Groenland dépendent d’une plateforme de glace stable pour donner naissance à leurs bébés et les allaiter. 

Quand la mère s’en va, les petits ont encore besoin de se reposer sur la glace pendant qu’ils apprennent à nager et à se nourrir seuls. 

L’année 2021 s’avère être une année avec une banquise beaucoup plus mince que la normale, avec une couche de glace qui n’avait pas été aussi fine depuis 1969. S’il est encore trop tôt pour définir exactement l’impact sur la population de phoques du Groenland, les blanchons sont sans doute voués à la mort, écrasés par la banquise, ou noyés. 

De plus, lorsque les phoques seront abattus en eau libre ou sur une glace trop fragile pour qu'un chasseur puisse s'y tenir debout, les animaux sont récupérés à l'aide de gaffes (longues perches en bois munies de crochets métalliques) sans que les chasseurs puissent d'abord confirmer leur décès. Ainsi, de nombreux phoques seront empalés sur des crochets métalliques et sont hissés sur le pont de bateaux ensanglantés alors qu'ils seront encore conscients avant d'être battus à mort.

Une chasse commerciale en fort recul au Canada.

Depuis l’embargo de l’Union Européenne de 2009 sur les produits issus de la chasse commerciale aux phoques, le nombre de blanchons tués s’est effondré, malgré un quota de prises maintenu par le gouvernement canadien s’élevant à 400 000 phoques du Groenland. 

En réalité, le nombre de phoques tués a baissé de 90 % entre 2006 et 2019, et à cause des restrictions liées à la COVID-19, le plus gros des chasses commerciales n’a pas eu lieu en 2020. 

Avec 36 embargos internationaux sur les produits à base de phoque, il existe apparemment une faible demande pour les articles superflus issus de l’abattage annuel, tels que les vêtements de luxe en fourrure et les boissons énergisantes au pénis de phoque.

En 2020, en raison de la COVID-19, la chasse commerciale aux phoques était limitée au Golfe. 

2115 phoques du Groenland ont été abattus par les chasseurs de phoques de Terre-Neuve qui n'étaient autorisés à tuer les phoques qu'à des fins « personnelles ». 

En 2019, les pêcheurs canadiens ont tué plus de 32 102 phoques du Groenland.

En 2018, 59148 phoques du Groenland ont été abattus, la plupart des bébés étaient âgés de 3 semaines à 3 mois. Les chiffres officiels n'incluent jamais les phoques qui ont été « frappés et perdus » (c'est-à-dire les phoques blessés qui se sont enfuis sous la surface de l'eau et qui agonisent lentement).

Vous pouvez agir en demandant au gouvernement du Canada de stopper la chasse commerciale aux phoques ! Mail type ICI

Sources : Harpseals / IFAW 

Crédit photos : ©Carl Purcell / ©IFAW


Dernier article en date

Russie - Un pas de plus vers l’interdiction de capture de cétacés