Taiji (Japon) - Fin de la saison de chasses aux dauphins 2020-2021

Le Dolphin Project peut confirmer que le 1er mars, les chasses aux dauphins de Taiji ont pris fin pour la saison 2020/21 

Durant toute la saison qui a duré six mois, le Dolphin Project, en collaboration avec Life Investigation Agency (LIA), dirigée par Ren Yabuki (directeur de campagne), a veillé à ce qu'une équipe entièrement japonaise soit chaque jour sur le terrain pour informer des campagnes et autres événements qui ont eu lieu.

Plusieurs espèces de dauphins, y compris des très jeunes et des très vieux, ont été régulièrement victimes de harcèlement, de souffrances et d'abus, abattus pour leur viande ou capturés pour être exploités dans les parcs marins et les aquariums.

Des groupes entiers de dauphins ont été décimés. Il y a également eu plusieurs décès « accidentels », mais grâce l’infatigable et courageuse équipe de la LIA, nous avons pu enregistrer l’attitude honteuse des chasseurs.

Cette saison, il y a eu un total de 46 baies rouges (les dauphins ont été abattus ou emmenés en captivité) et 135 baies bleues (aucun dauphin n'a été abattu ou capturé) impliquant six espèces de dauphins. 

Le Dolphin Project estime que 547 dauphins ont été abattus, tandis que 140 ont été capturés. Beaucoup d'autres sont sans doute morts durant les drives, mais leur nombre n'est jamais enregistré.

« Jamais auparavant une équipe entièrement composée de militants japonais dévoués n'avait élu domicile à Taiji, uniquement pour renseigner, d'un point de vue japonais, la souffrance des dauphins qui a lieu chaque année dans la baie. En tant que tel, notre action éducative à travers le Japon n'a jamais été aussi importante. » - Tim Burns, Dolphin Project

#JDD2020

La saison a commencé le 1er septembre, jour du Japan Dolphins Day, une journée internationale d'action et de sensibilisation que nous coordonnons depuis 2005. 

En réponse au COVID-19, l'événement est devenu virtuel, des milliers de personnes de dizaines de pays (y compris des résidents de Taiji ) ont exprimé leur opposition à la saison de chasse aux dauphins.

Leur message était fort et clair : le massacre des dauphins à Taiji est un crime contre la nature et doit prendre fin immédiatement.

Malheureusement, durant le premier jour de chasses, les chasseurs ont très rapidement localisé deux pods de dauphins. Ils ont été rassemblés en un seul groupe et conduits dans la baie. 3 grands dauphins et 1 Risso ont été capturés pour une vie de captivité.

Le 17 septembre, un groupe de dauphins de Risso a été localisé.  

Les chasseurs ont pu conduire les dauphins dans la baie, où tous ont été abattus. Dans ce pod, se trouvait un jeune dauphin, peut-être même un nouveau-né qui a été massacré. 

La LIA enquête sur la légalité de tuer des bébés allaitants et / ou de les séparer de leur mère.

« Près de quatre ans et dix mois après mon expulsion du Japon, la décision de la Haute Cour de Tokyo de révoquer l'arrêté d'expulsion du Ministère de la Justice est désormais effective.

Dans un jugement pour l'affaire O'Barry vs. Japon, le tribunal a tranché en ma faveur, citant que mon refus d'entrée (daté du 20 janvier 2016) et mon expulsion (daté du 5 février 2016) étaient sans fondement juridique. Le gouvernement japonais a tenté de faire appel de cette décision, mais la Cour suprême n'a pas accepté l'appel. Ainsi, l'affaire est close ! - Ric O’Barry

Le Dolphin Project tient à remercier toutes les personnes qui ont combattu au nom de Ric O'Barry. Vos tweets, courriels, appels et dons ont fait la différence ! Nous remercions également Matt Sorum, Leilani Munter, Maisie Williams, Slash, le Dr Brian May et Tom & Kim Scholz. Merci au membre du Congrès, Ted Lieu, au secrétariat d'État américain, à l'ambassade des États-Unis à Tokyo et au cabinet d'avocats de Takashi Takano.

Le 29 novembre, une baleine à bosse était capturée dans les filets de pêche hauturière (appelés « filets fixes »). Heureusement pour le mammifère marin, il a été relâché sans incident.

« Les dauphins, les orques et les baleines sont pris dans des filets fixes de pêche partout dans le monde. Les manchots, les tortues de mer, les phoques et autres animaux s’enchevêtrent souvent dans les filets de pêche et y trouvent la mort - c'est un problème mondial. » - Ren Yabuki. 

Les chasseurs de dauphins de Taiji ont touché le gros lot lors d'une sélection de grands dauphins qui a duré trois jours (19-22 décembre).  

Au total, 85 cétacés ont été capturés pour approvisionner l'industrie des delphinariums.

Malgré la condamnation internationale, les aquariums et les parcs marins continuent de profiter de la vie de ces victimes innocentes.

Le 5 janvier 2021, premier drive de l'année 2021, un groupe de dauphins bleus et blancs a été conduit dans la baie.

Au sein de cette famille se trouvaient plusieurs jeunes dauphins. 

L'un d'eux semble s'être noyé dans les filets et a été vu flottant immobile à la surface de l'eau durant une longue période. On a vu un chasseur s'approcher du dauphin, le rapprocher du bateau en saisissant la rostre du mammifère, puis « remuer » son corps, donnant l‘impression qu‘il était en mouvement. Cette action s'est poursuivie jusqu'à ce qu'un autre groupe de chasseurs traîne le dauphin sous les bâches où le reste du groupe était abattu.

Malheureusement, ce n'est pas le premier incident durant lesquels des dauphins juvéniles ont été maltraités ou rejetés. 

Au fil des ans, le Dolphin Project a été le témoin d’actes monstrueux, séparations de bébés encore allaités par leur mère lors des sélections pour la captivité, dauphins juvéniles rejetés en mer sans la protection du reste de leurs groupe et d’autres très jeunes dauphins abattus aux côtés des adultes dans la baie. 

Dans le cas de jeunes dauphins laissés à eux-mêmes, leurs chances de survie sont extrêmement minces car ils ne sont pas sevrés et ne peuvent plus être allaités par leurs mères. Et ces décès ne sont pas comptabilisés dans les quotas de pêche.

Au cours du même mois, deux baleines, dans deux cas distincts, ont été capturées dans les filets fixes de Taiji.

Un petit rorqual, qui après 19 jours d'emprisonnement, a été délibérément noyé par des pêcheurs japonais.

« À 6h49, la caudale du petit rorqual a été nouée avec une corde, puis attachée au rebord du bateau et suspendue à l'envers. La tête du petit rorqual est restée sous l'eau pendant environ 20 minutes et vers 7h09, elle s'est noyée. Le petit rorqual avait la caudale attachée au bord du bateau et ne pouvait pas reprendre sa respiration. Il est évident qu’il souffrait. Il a été violemment battu, alors que du sang jaillissait, mais les pêcheurs riaient en travaillant. » - Ren Yabuki

Le 13 janvier, juste un jour après ce massacre, une baleine à bosse a été repérée enchevêtrée dans les filets fixes. 

Peu de temps après, l'association des pêcheurs a retiré le corps la baleine sans vie des filets, la ramenant en mer. 

Selon Tim Burns, « Ce n'est pas la première fois que nous voyons des baleines empêtrées dans les filets fixes au large de Taiji, mais le nombre d'incidents impliquant des espèces non ciblées est devenu alarmant. »

L'attention internationale a amené les gouvernements du Royaume-Uni et d'Australie à s'exprimer sur ce sujet, condamnant cet acte criminel.

Le 21 février, il y a eu une capture offshore d’une grand brutalité de dauphins à flancs blancs du Pacifique. Le lendemain, sur les 29 mammifères marins capturés, un est mort et 22 ont été relâchés, laissant six dauphins captifs.

Au cours de ce mois, l'un des plus grands rassemblements de citoyens japonais manifestant et dénonçant les chasses aux dauphins a eu lieu à Taiji.

À maintes reprises, une fois les dauphins conduits dans la baie, l'équipe sur place a montré la souffrance prolongée des dauphins. 

Avant même que les mammifères marins ne soient prisonniers de filets en eau peu profonde, les chasses en elles-mêmes épuisent les dauphins qui ont des blessures visibles. 

Les dresseurs travaillent en étroite collaboration avec les chasseurs de dauphins, choisissant quels dauphins seront sélectionnés pour une vie de captivité et quels autres seront abattus. 

Les parcs marins et les aquariums utilisent souvent les termes « conservation » et « éducation » pour décrire leurs spectacles de dauphins captifs.

Cependant, la réalité réside dans les eaux sanglantes de cette petite ville japonaise : 

Sans l’argent qu’ils tirent du commerce de dauphins vivants, les chasses de Taiji ne continueraient probablement pas.

En achetant des dauphins provenant de ces chasses, les delphinariums contribuent au maintien de cette chasse au rabattage.

Un dauphin vivant vendu à un delphinarium représente un gain financier bien plus important qu’un dauphin mort, vendu pour sa chair.

Les spectacles de dauphins en captivité, les programmes de nage avec les dauphins, ne sont ni éducatifs, ni divertissants. Ils sont exploiteurs et souvent responsables de la destruction de familles entières de dauphins sauvages.

Par rapport à la saison de chasse aux dauphins 2019/20, bien que nous ne puissions pas connaître la raison de la diminution des effectifs, 37 dauphins de moins ont été capturés. 

Ainsi, il est impératif que nous continuions à maintenir la pression en expliquant au monde pourquoi nous devons dire NON au spectacle des dauphins.

« Je suis honoré que le monde se soit levé et ait soutenu les militants japonais dans leurs efforts pour apporter un changement positif pour les dauphins au Japon. » ~ Ren Yabuki, Life Investigation Agency

Le Dolphin Project et Life Investigation Agency sont reconnaissants à chacun d'entre vous qui avez prêté sa voix à cette cause. Bien que la saison de chasse soit « techniquement » terminée, les permis de chasse aux globicéphales sont valides durant encore plusieurs mois.

Nous espérons que vous continuerez à être aux côtés de Dolphin Project alors que nous poursuivons notre travail à travers le monde, des États-Unis aux îles Salomon et en Indonésie, où trois dauphins sont actuellement en cours de réhabilitation au centre Umah Lumba à Banyuwedang Bay, à l'ouest de Bali, le tout premier établissement permanent de réhabilitation, de remise en liberté et de retraite des dauphins captifs.

Ric O’Barry - Fondateur / directeur du Dolphin Project

Bilan de la saison de chasse Taiji 2020/21



Nombre total de baies rouges : 46 (dauphins abattus ou capturés)

Nombre total de baies bleues : 135 (aucun dauphin n'a été abattu ou capturé)

Nombre total de dauphins abattus et / ou captifs : 687

Le quota pour cette saison était de 1749 dauphins de 9 espèces différentes

Total dauphins tués : 547 

  • Dauphins de Risso - 142
  • Dauphins d’Electre - 178
  • Dauphins bleus et blancs - 227

Total dauphins capturés : 140 

  • Grands dauphins - 119
  • Dauphins de Risso - 3
  • Dauphins tachetés pantropicaux - 12
  • Dauphins à flancs blancs du Pacifique - 6
Traduction : C'est assez ! 


Crédit Photos : ©Dolphin Project / ©LIA