Taiji (Japon) - Une baleine de Minke coincée depuis plus de 12 jours dans des filets de pêche

 5 janvier 2021

L’inquiétude grandit alors les  pêcheurs japonais ignorent les appels lancés pour qu'ils libèrent une baleine capturée dans des filets de pêche fixes situés à l’entrée du port de Taiji. 

Crédit photo : ©Dolphin Project/LIA 

Ren Yakubi, de Life Investigation Agency (LIA) qui est présent à Taiji en collaboration avec le Dolphin Project, documente sur le plus grand abattage annuel de dauphins au Japon. 

Il pense que le petit rorqual n'a pas été capturé intentionnellement car ces filets sont destinés aux poissons.

Des ONGs et associations, le Dolphin Project, Humane Society International (HSI), Life Investigation Agency et C’est assez craignent pour sa survie et ont renouvelé leurs appels pour une libération rapide de cette jeune baleine.

Des images de drones montrent l’animal se cognant contre le filet, plongeant en profondeur dans des efforts désespérés pour s’échapper.

Les filets fixes, à l’entrée du port de Taiji, sont en place toute l'année pour pêcher des poissons, ils ne sont pas destinés à cibler les baleines, mais, comme pour cette baleine de Minke, elles peuvent y être capturées accidentellement. 

Mais jusqu’à présent, aucune tentative n’a été faite pour relâcher le petit rorqual pris au piège depuis le jour de Noël.

Ren déplore le manque d’actions mises en place pour tenter de sauver l’animal :

« La baleine est toujours piégée dans le filet. Elle est abandonnée. Les pêcheurs attendent tout simplement qu’elle meure. »

« Bien que le Japon soit une nation de chasseurs de baleines, il est injustifiable de faire souffrir un animal de manière aussi cruelle. L’indifférence face à la souffrance de cet animal est choquante », ajoute-t-il 

Fin novembre, une baleine à bosse avait été piégée au même endroit. Les pêcheurs l'avaient finalement relâchée. 

D’après les déclarations des pêcheurs, quand vous ouvrez un filet fixe, comme cela a été fait pour la baleine à bosse prise au piège de ces mêmes filets fin novembre 2020, vous ne pourrez plus attraper de poissons durant plusieurs jours.

Si rien n'est fait, les ONG  et associations craignent que la baleine s'épuise ou qu'elle meurt de faim.

Un triste exemple, le 28 décembre dernier, une baleine de Minke a été prise dans ce même type de filets dans la ville voisine de Nachikatsuura. La baleine a été tuée et sa viande vendue sur les étals d’un supermarché au prix de 1026 yens (soit un peu plus de 8 €) pour 177 g. 

Crédit photo : ©LIA 
Si cette baleine est toujours en vie, c’est sans doute parce que la LIA est sur place et rapporte ce qui se passe à Taiji. 

Sources : Dolphin Project / LIA 

Vidéo : Brut Nature