Nouvelle-Zélande - Une orque échouée en 2013 observée dans le port de Dunedin huit ans après son sauvetage

31 janvier 2021

Une orque qui a été secourue après s’être échouée sur un banc de sable près du port de Kaipara il y a près de huit ans, a été aperçue nageant dans le port de Dunedin.


L’Orca Research Trust a rapporté que Koru et sa mère présumée, Nicky, ont été vus avec au moins quatre autres orques samedi 30/01, ils voyageaient à l’intérieur du port de Dunedin, se dirigeant vers le nord.

Koru est reconnaissable par sa nageoire dorsale recourbée due à un choc violent. Koru est le nom maori pour la fronde de la jeune fougère qui est en train de dérouler, c’est un symbole de renaissance, de croissance, de force et de paix.Quand à Nicky, elle est reconnaissable par l’entaille sur le bord intérieur de sa nageoire dorsale.

L’ancien député du Parti vert Gareth Hughes, sa femme Meghan et leurs deux enfants sont parmi les chanceux qui ont pu observé les orques alors qu’ils étaient à bord du bateau d’un ami. Meghan, la gardienne et concierge de Quarantine Island dans le port, a déclaré que c’était une expérience incroyable.

Les orques étaient divisées en différents groupes, et les personnes à bord du bateau ont été surprises lorsque trois d’entre elles sont soudainement apparus à côté du bateau et ont plongé sous celui-ci.Elle a également observé des orques à quelques mètres de personnes qui se trouvaient sur la plage d’Aramoana.

« Elles étaient incroyables. Ce sont de si belles créatures. Nous avons beaucoup de chance », a-t-elle ajouté.

En mai 2013, Ingrid Visser, biologiste et spécialiste des orques, avait été alertée par les garde-côtes de Kaipara qu’une orque s’était échouée. Ils ont trouvé Koru, une orque mâle reconnaissable par sa nageoire dorsale recourbée - échoué sur un banc de sable, sous la surveillance d'un groupe de pêcheurs.L'orque était l'une des huit observées par les pêcheurs dans le port le lundi matin alors qu’elles se nourrissaient de raies.


Les pécheurs se sont occupés de l’orque, humidifiant son corps et la gardant au calme; jusqu’à ce le Dr Visser, accompagnée de Steve Hathaway, cameraman de Warkwort, et de deux bénévoles d'Orca Research Trust, arrivent sur les lieux. Le groupe de sauveteurs étaient alors restés avec Koru jusqu'à ce que la marée remonte. L’orque put alors retourner vers le large. 

Koru fut rejoint par Nicky, et son dernier né alors que l'orque se dirigeait vers l'entrée du port.Koru ne souffrait que de petites blessures dues aux morsures de ses compagnons à l’endroit où avaient essayé de l’attraper pour l’aider à se libérer, mais cela n'avait rien d'inhabituel chez les orques.Le Dr Visser et ses assistants ont suivi le trio durant une heure et demie jusqu'à ce qu'ils se soient assurés que Koru n‘aient aucun problèmes suite à son échouage. 

Traduction : C'est assez ! 

Source : Stuff / Orca Research Trust

Pour en savoir plus sur les orques néo-zélandaises : Guide d'identification 

Crédit photos : ©Orca Research Trust / ©Gui Frainer / ©Pete Dryden

Dernier article en date

Russie - Un pas de plus vers l’interdiction de capture de cétacés