La Corée du Sud fait un grand pas vers l’interdiction de la captivité des cétacés !

Le pays va mettre en place une nouvelle réglementation pour mieux protéger les droits des animaux dans les aquariums ! 

La reproduction des cétacés, les interactions physiques avec les animaux captifs (les nourrir, les toucher ou les chevaucher), les exportations et les importations de cétacés captifs seront interdits. 

Face à l’intérêt croissant du public pour les droits des animaux, le ministère des Pêches et des Océans a déclaré jeudi qu'il prévoyait d'élaborer des directives plus détaillées pour les aquariums. Il prévoit également d'interdire aux installations nouvellement créées d'exposer des cétacés. 

Selon le ministère des Océans et des Pêches, cette décision intervient alors que le pays n’a pas de directives détaillées sur la gestion des droits des animaux malgré le fait que plus d'un million de personnes visitent les aquariums chaque année.

La Corée du Sud compte actuellement 23 aquariums (dont huit établissements publics) dans tout le pays. Trois d’entre eux sont situés à Séoul.

Selon le Ministère, de 2016 à 2020, un total de 20 mammifères marins (bélugas et dauphins) sont morts dans les aquariums du pays. En conséquence, le ministère a déclaré qu'il prévoyait que les aquariums nouvellement créés obtiennent l'approbation de l'État après avoir été inspectés par des experts. Auparavant, les aquariums devaient uniquement être enregistrés auprès des autorités sans réglementation particulière.

Les aquariums nouvellement établis auront l’interdiction d'exposer des cétacés et seront incités à utiliser les technologies numériques. Cependant, cela ne s'appliquera pas aux aquariums déjà existants.

Les aquariums de grande taille seront obligés d'avoir des vétérinaires à plein temps. 

La Corée du Sud prévoit d'achever la révision des lois connexes d'ici 2025. 

Note de C'est assez : En 2017, dans le cadre de la révision d’un projet de loi sur la protection et la gestion de la faune, le ministère de l’Environnement de Corée du Sud interdisait toute importation de dauphins en provenance de Taiji (Japon). 

Cette loi s’appliquait également pour les mammifères capturés au sein de zones où le nombre d’individus des populations sauvages est incertain ou en déclin.

Traduction : C'est assez ! 

Source : The Korea Herald 


Dernier article en date

Italie - Décès de Veera