Morgan - Springer, 2 orques - 2 destins

18 décembre 2020

Ula, deux ans, se produit aux côtés de sa mère, Morgan, à Loro Parque. 

Crédit photo : ©Two Parque / Via Orca Rescues Foundation
Ula a déjà lutté contre une infection, enduré de nombreuses séparations d’avec sa mère, des isolements prolongées.

Durant toute sa vie, elle sera condamnée à se produire en spectacle, à faire des pirouettes pour le divertissement du public. Elle se reproduira probablement, comme sa mère ! 

Jusqu’à son dernier souffle, elle sera un outil au service de l'industrie de la captivité, une source de profit pour Loro Parque. 

La petite Ula ne connaîtra jamais le bonheur de ressentir les vagues sur sa peau, de nager dans l’océan, elle ne connaîtra jamais le bonheur de vivre libre. 

👉Quand à Morgan, elle a connu ce bonheur de nager librement dans l’océan, entourée des siens, jusqu’au 23 juin 2010, jour où sa vie a basculé.

Ce jour là, Morgan fut observée pour la première fois le long des côtes néerlandaises. 

La jeune orque était mal en point et très émaciée. Elle fut alors capturée par le delphinarium de Harderwijk afin qu’elle reçoive les soins nécessaires et qu’elle recouvre des forces avant d’être relâchée. 

Mais il n’en fut rien ! Près de 6 ans plus tard, Morgan fut transférée au Loro Parque de Ténérife (Canaries - Espagne) où elle vit une vie misérable, forcée de se produire en spectacle. 

👉Le 12 juin 2002, l’orque Springer ( A73) a elle aussi été découverte affamée et émaciée, nageant seule près des côtes de l'état de Washington. 

Crédit photo : ©Lisa Spaven
La décision fut prise de lui venir en aide, et elle fut placée dans un enclos en mer, le temps qu'elle retrouve une bonne santé. 

Après un mois de soins et de traitements médicaux intensifs, elle retrouva la santé et fut emmenée jusqu'à Campbell River (Colombie Britannique), dans un nouvel enclos marin non loin de là où son groupe familial vivait. 

Une fois dans l'enclos, Springer se mit à attraper les saumons vivants spécialement pêchés pour elle, et vocalisa avec vigueur. 

Selon les chercheurs qui s'occupaient d'elle, il n'y avait aucun doute sur le fait que Springer savait qu'elle était chez elle.

Le 14 juillet 2002, on ouvrit le filet qui la retenait dans l'enclos. 

Après quelques jours, Springer se rapprocha des pods A4 (la plus proche famille de sa mère) et A5 (des cousins éloignés), voyageant avec eux. 

L'orque A51 (appelée Nodales), une femelle alors âgée de 16 ans et n'ayant pas de petit, sembla prendre le rôle de « mère de substitution ». 

En août, les chercheurs purent observer qu'A51 guidait Springer, tentant de l'éloigner des bateaux. 

Springer passait également beaucoup de temps avec une femelle de 12 ans, Nawitti, ainsi qu'avec Yakat, sa grand-tante. 

L'intégration était un succès: Springer avait finalement été adoptée par ces deux pods avec lesquels elle pouvait chasser, interagir, jouer et voyager.

Depuis Springer est devenue maman. 

En 2013, elle est même observée avec son premier bébé. 
En 2017, elle donne naissance à son second enfant !