7 novembre 2020 - Un  article de Metro 

Depuis quelques jours, des dauphins sont retrouvés décapités et mutilés sur des plages espagnoles d’Andalousie.

La police espagnole a ouvert une enquête après avoir découvert des dauphins décapités sur des plages de la province d’Almeria , en Andalousie. 

Des actes atroces vraisemblablement réalisés par des humains, étant donné que des inscriptions ont été retrouvées dans la chair de plusieurs animaux. 

Sur un des dauphins, on pouvait notamment lire le prénom « Juan ».

Après analyse, l’association de défense des animaux Equinac a confirmé que les blessures des animaux n’étaient pas accidentelles. 

Dans un message publié sur les réseaux sociaux, elle a donc tenu à s’adresser directement au(x) responsable(s) de ces atrocités.

« Ce message t’est destiné. Toi qui coupes des dauphins et les décapite, garde en tête que la police espagnole a ouvert une enquête et qu’elle est très efficace. La police et nous-mêmes ne sommes pas idiots. Nous savons que les coupures sont faites par quelqu’un qui a l’habitude de démembrer des animaux marins », peut-on lire dans le post qui se termine par un avertissement. 

« Sache que si tu continues, nous continuerons aussi jusqu’à t’arrêter ».

Crédit photos : ©Equinac / ©Guardia Civil