« Orques en péril »

 12 septembre 2020

Puissantes, fascinantes, remarquablement intelligentes car dotées d’un cerveau parmi les plus complexes du monde animal, « les orques font l’objet depuis un demi-siècle de mesures d’observation et de protection de plus en plus élaborées.


Notamment sur la côte pacifique du Canada où l’on trouve en permanence des orques dites résidentes, alors que les orques nomades, présentes dans toutes les mers du globe, sont évidemment plus difficiles à étudier.»

Au début des années 1960, des dizaines d’orques ont été capturées au large des côtes canadiennes pour l’industrie de la captivité. 

C’est à partir de 1970, et plus particulièrement après les effroyables captures de Penn Cove, que les pouvoirs publics ont pris conscience du danger de voir disparaître cette espèce essentielle pour l’écosystème. 

« Filmé au Canada, ce documentaire passionnant montre les efforts des chercheurs, que ce soit à bord du navire de recherche le « Vector », jusqu’à l’Orcalab, observatoire fondé en 1970 par le docteur Paul Spong sur l’île d’Hanson au large de la Colombie-Britannique, ce documentaire aux images impressionnantes fait le tour de la question du sauvetage de ces animaux. 



Grâce à des drones, aux balises dernière génération, en passant par des enregistrements sonores sous-marins très perfectionnés, ils peuvent de recenser et étudier avec précision les orques, et leur langage au large de Vancouver et de ses environs.

Un langage sonore particulier que les scientifiques s’attellent à décrypter en étudiant, notamment, les corrélations entre leurs déplacements en groupe et la fréquence de leurs vocalises. » 

Malheureusement, et malgré cette surveillance accrue, les orques résidentes sont toujours en danger et doivent faire face à 3 menaces :

  • La raréfaction du saumon quinnat, nourriture principale des orques résidentes
  • La pollution sonore émises par les navires
  • La pollution chimique
Lire l'article du Monde

Dernier article en date

Inquiétude au sujet de Fungie le dauphin