Les Orques résidentes du Sud de retour sur la côte ouest !

1er septembre 2020 - Un article de KUOW 

Après six semaines d‘absence, le Pod J est de retour sur la côte ouest de l'île de Juan depuis ce mardi 1er septembre.


Alors que les autres groupes de cette espèce en voie de disparition parcourent toujours l'océan, les chercheurs ont repéré les 22 membres du pod J dans les eaux intérieures, au sud de l'île de Vancouver, région dont les orques portent le nom.

« Nous espérions voir de nouveaux bébés, mais cela n‘a pas été le cas », a déclaré Ken Balcomb du Center for Whale Research.

Les chercheurs avaient repéré au moins une orque gestante dans chacun des trois groupes en juillet dernier.

Les orques résidentes du Sud ont été absentes durant tout le mois d’août de leur habitat d’origine, les eaux intérieures entre l’Etat de Washington et la Colombie-Britannique.


M. Balcomb étudie cette population d’orques depuis 1976.
« No fish, no blackfish », a déclaré t-il déclaré, utilisant le surnom donné à ces mammifères marin noirs et blancs.

« Ce fut une année plus tôt pauvre pour le saumon. »
Les orques résidentes du sud se nourrissent principalement de saumon quinnat (saumon royal). Les orques connues sous le nom de transitoires se nourrissent d'autres mammifères marins.


Les orques transitoires ont été fréquemment observées dans toute la région de Puget Sound cette année.

Balcomb a déclaré : « les orques résidentes du Sud avaient passé une grande partie de l'été le long de la côte ouest de l'île de Vancouver, où ils recherchaient le saumon migrant vers le sud au large de l'Alaska vers les frayères des bassins de Colombie-Britanique et de River Snake. »

M. Balcomb a également déclaré qu'un chercheur canadien avait vu lundi des membres des groupes K et L loin au large du Pacifique, dans une zone utilisée par la marine américaine pour des exercices d'entraînement à 15 miles à l'ouest de la Réserve Indienne de Makah dans la Péninsule Olympique.


Les apparitions dans la région des orques résidentes du Sud ont été rares durant une grande partie de l'année.

Avec la diminution du nombre de saumons quinnats qui reviennent dans le fleuve Fraser côté canadien, juste au nord de la frontière et dans les rivières de Puget Sound, les orques piscivores ont eu peu de raisons de nager ici.

« A Puget Sound, toutes les espèces de poissons migrateurs sont en danger. Dans la rivière Fraser, c’est l’effondrement de ces populations »


« Nous n'avons pas eu d’orques au mois de mai », a déclaré Deborah Giles, chercheuse sur les orques au Centre de biologie de la conservation de l'Université de Washington. « Un seul jour au mois de juin, où seule une partie du Pod L est venue, mais elles sont restées moins d'une journée ».

Traduction : C'est assez !

Crédit photos : 
Photo de une : Shachi (J19) - 41 ans - second membre le plus âgée du groupe 
                        Détroit de Haro (Colombie-Britannique) - 
                        ©Monika Wieland Sheds - Orca Behavior Institute 

Photos 2 - 3 - 4 : ©PNW Protectors

Photo 5 : Mike (J26) - 4/09/2020 - Détroit de Haro (Colombie-Britannique) -                       ©Orca Behavior Institute



Dernier article en date

10 marsouins aptères aperçus dans le fleuve Yangtsé