Les orques détrônent les requins en tant que super prédateur des océans !

15 septembre 2020 - Un article de Devika Desai pour National Post 

Durant des années, on a pensé que le grand requin blanc était le prédateur le plus redouté de l'océan. Mais tout à basculé lorsqu’en 2017, cinq carcasses de requins ont été retrouvées, échouées sur une plage de la province du Cap-Occidental en Afrique du Sud, sans foie, celui-ci ayant été mangé. 

Les chercheurs marins se sont alors posés une nouvelle question : Le prédateur pourrait-il être une proie ?

Les scientifiques ont examiné les marques de morsures sous les nageoires pectorales des requins décédés et ont constaté qu'elles ne correspondaient qu'à une seule autre espèce océanique - l'orque, aussi connue sous le nom d'épaulards. 

Il est surréaliste d'imaginer que « Free Willy », l'orque amicale, pourrait être une menace pour les requins. 

Cependant, une étude de 2019 documentant la migration des grands requins blancs au large de l'île Farallon, située au large de San Francisco, a révélé à quel point les orques terrifient les requins.

Une équipe de chercheurs marins, avec l'aquarium de Monterey Bay à San Francisco, a découvert que les grands requins blancs fuiront immédiatement s'ils détectent des orques à proximité.

« Lorsqu'ils se retrouvent confrontés à des orques, les grands requins blancs désertent leur terrain de chasse immédiatement et n'y reviennent pas durant une période pouvant s'étendre à une année entière, même quand les orques sont seulement de passage », a déclaré Salvador Jorgensen, écologue marin.

Entre 2006 et 2013, l'équipe a marqué 165 requins avec des balises électroniques. Les récepteurs sous-marins ont détecté les signaux alors que les requins nageaient, ce qui a permis à l'équipe de surveiller les allées et venues des requins dans les eaux californiennes. Ils ont également recueilli 27 ans de données sur la population d'orques, de requins et d'éléphants de mer - qui sont la proie des requins et des orques.

« En moyenne, nous documentons environ 40 événements de prédation sur les éléphants de mer par les requins blancs au sud-est de l'île Farallon chaque saison », a déclaré le biologiste marin Scot Anderson.« Ce sont d'énormes requins blancs. 

Certains mesurent plus de 18 pieds de long (5,5 mètres), et ici, ce sont généralement eux les dominants », a déclaré Anderson . « Nous observons certains de ces requins depuis 15 à 20 ans - et certains d’entre eux depuis plus longtemps que cela. »Les données enregistrées au cours de ces quatre rencontres montraient également quatre à sept fois moins de prédation sur les colonies d'éléphants de mer.

« Après que les orques se soient présentées, nous ne voyons pas un seul requin et il n'y a plus de victimes », a déclaré Anderson. Alors que les orques transitoires se nourrissaient occasionnellement d’éléphants de mer, leurs visites étant rares. Quant aux orques résidentes, elles se nourrissent de poisson.

Peu de gens sont conscients de la relation particulièrement conflictuelle entre ces deux grands prédateurs, mais les observateurs d’orques ont été témoins d'attaques d'orques sur des requins blancs. 

En 1997, des témoins ont observé une orque percuter le flanc d'un grand requin blanc, l'étourdissant momentanément avant de la retourner et de la maintenir en place pendant 15 minutes pour manger sa proie. 

Des incidents similaires ont également été filmés au Costa Rica et en Australie en 2014 et 2015.

Traduction : C'est assez ! 



Dernier article en date

Inquiétude au sujet de Fungie le dauphin