Captivité des cétacés - Les orques se cassent les dents dans les bassins

4 septembre 2020

En octobre 2017, une équipe de chercheurs néo-zélandais a mené une étude sur 29 orques captives répartis dans plusieurs parcs aquatiques américains.

Shouka - 27 ans - SeaWorld San Diego

Cette étude a révélé que ces orques souffraient de graves problèmes dentaires chez les orques captives.

Les scientifiques ont découvert que près de 24 % de ces orques présentaient une usure dentaire avancée et que 60 % des dents qui étaient situées à l’avant de la bouche étaient cassées. 

Parmi les 29 sujets étudiés, 61 % avaient déjà reçu des soins dentaires.

Makaio - 10 ans - Seaworld Orlando
Pour prévenir l'infection, leurs dents sont forées et non obturées, ce qui nécessite un rinçage quotidien et parfois un traitement antibiotique. Lorsque ces orques tombent malades, ils peuvent être résistants aux antibiotiques en raison de ces traitements réguliers. 

Des souches résistantes de pneumonie et d'autres infections ont été la cause du décès de nombreuses orques captives.

Kiska - 44 ans - Marineland Canada

« Les dommages dentaires sont les conséquences les plus tragiques de la captivité car cela ne cause pas seulement la mort des orques en cas d’infection, mais cela conduit également bien souvent à des thérapies antibiotiques chroniques qui à terme compromettent le système immunitaire du cétacé comme cela a été vu avec Kasatka ». Dr Jeffrey Ventre (Biologiste et spécialiste des orques)

« Les dommages sur les dents de ces animaux sont si graves que la plupart des spécimens peuvent être identifiés seulement grâce aux fissures et à l'usure de celles-ci comme le font les médecins légistes pour l'identification post-mortem des humains ». Jordan Waltz, l'un des auteurs de cette étude.

Crédit photos : ©Whale photographer / ©Anti Three