L’horreur dans un delphinarium russe

26 juillet 2020 

Un bébé dauphin a été démembré dans un delphinarium russe.

Voici ce qui reste de Myron. Il a été découpé en morceaux dans un delphinarium ukrainien.


Communiqué de Free Russian Whales

Miron est né au Delphinarium de Koktebel. En mai 2020, il a été enlevé à sa mère et a été vendu au Delphinarium d'Alushta. Il a eu 3 ans le 27 juin 2020.

Il est mort il y a 6 semaines de cela. Son corps a ensuite été découpé et emballé dans des sacs poubelle. 5 sacs poubelle, c’est tout ce qu’il reste de ce dauphin...


« Voilà tout ‘l’amour’ qui est donné aux dauphins dans les delphinariums en Russie et dans d'autres pays sans réglementation stricte : un ami est mort - « nous le découperons, nous le cacherons et nous en capturerons un nouveau » !

Les dauphins captifs ne sont que des marchandises.

Comment les personnes qui travaillent dans les delphinariums peuvent-ils prétendre aimer les dauphins et les traiter de cette façon ? C’est de l’hypocrisie !

Et ces gens prétendent que leurs spectacles sont éducatifs ? Sérieusement ?

Miron a été démembré afin de dissimuler sa mort. Ainsi, les delphinariums conservent les mêmes documents et remplacent un dauphin par un autre dauphin de la mer Noire, dauphin capturé illégalement alors que cette espèce est menacée d'extinction.


Mais il s'agit là d'une procédure « standard » pratiquée par de nombreux delphinariums russes. Par conséquent, et selon ces documents, les dauphins vivraient jusqu’à l’âge de 30 à 40 ans dans les delphinariums russes. Il s’agit en fait de dizaines d'animaux différents inscrits sur le même document comme étant le même dauphin.

Souvenez-vous maintenant de l’orque Cyril (Kirill) et des trois bélugas qui ont disparu de la « prison des baleines » l'année dernière.


Ils ont disparu et leurs ravisseurs ont donné une version selon laquelle les mammifères marins se seraient échappés. Mais tout le monde a compris qu’il était impossible de s'échapper de la « prison des baleines » autrement que par la mort.

C'est le prix de la captivité.

Nous supposons que la même chose leur est arrivée. Mais nous n'avions rien pu prouver et les responsables de leur disparition n'ont jamais été punis. Mais maintenant, nous avons des preuves vidéo et une chance de faire vraiment la différence.

Nous pensons que les activités du delphinarium d'Alushta doivent cesser.


Deux dauphins, Gena et Hector, ainsi que des phoques, s’y trouvent actuellement, et ils doivent être confisqués par l'État et transférés en vue de leur réhabilitation.

Nous sommes fatigués de ces crimes dans les delphinariums ! Passons à l'action ! Partagez ce post et sensibilisez les gens à la question de la captivité ! »


Galina Ogneva,  chef de l'administration d'Alushta a déclaré avoir lancé une enquête sur le delphinarium local. 

Selon les responsables du delphinarium, l’animal souffrait de plusieurs maladies chroniques graves, et  le décès de l’animal aurait été signalé. Afin d’éviter une infection potentielle des autres animaux, il était nécessaire de procéder à un examen plus approfondi du corps du dauphin décédé dans un laboratoire afin d'identifier en urgence la ou les cause(s) du décès.
Cependant, en raison d’absence de chambre froide en capacité d'accueillir un dauphin de cette taille, le personnel a été obligé de découper le dauphin en morceaux pour l’envoyer au laboratoire.
Selon les conclusions d'un laboratoire spécialisé, le décès du dauphin serait dû à un œdème pulmonaire.

Galina Ogneva a dit s’être rendue  au delphinarium d'Alushta. Elle a découvert qu'au début du mois, le Comité d'État des sciences vétérinaire de la République du Kazakhstan avait été informé de la mort d'un dauphin. 

Elle a déclaré : « L'animal a été découpé après sa mort pour la seule raison qu'ils n'ont pas de chambres frigorifiques de taille appropriée. Mais ceci n'est pas un argument à faire valoir ». 

Traduction : C'est assez ! 

Source et capture d'écran vidéo : 

Autre source :


Dernier article en date

Inquiétude au sujet de Fungie le dauphin