Chine - Construction du plus grand parc marin du monde

La Chine est actuellement en train de construire un nouveau parc marin. Il sera gigantesque. 

Le Chimelong Marine Science Parkest présenté comme un « projet d'intérêt écologique qui servira à augmenter la "conscientisation" des gens sur la protection de baleines, soutenir la recherche et réaliser des progrès dans l'élevage des orques ». 


Le Chimelong Marine Science Park est conçu et réalisé par Legacy Entertainment. 

Le parc devrait ouvrir ses portes d'ici à la fin de cette année. Il couvre près de 370 000 mètres². 

Une fois qu'il sera ouvert au public, il deviendra le plus grand parc à thème couvert au monde.

Ce nouveau parc océanique est une expansion du Chimelong Ocean Kingdom  fait partie du groupe Chime-Long International Ocean Resort. 

Il se situe sur l'île de Hengqin (Zhuhai, province du Guangdong) au sud de la Chine.  

Le Chimelong Marine Science Park vient s’ajouter à un énorme complexe touristique, le Chimelong International Ocean Tourist Resort. Il est composé de 3 parcs d'attraction, une île artificielle, 3 hôtels et un système de transport. 

Il sera relié au Chimelong Ocean Kingdom via une passerelle piétonne et un téléphérique. 

Le Chimelong Ocean Kingdom fut le  premier parc à être construit sur l'île de Hengqin. Après trois ans de construction, le parc a été inauguré au début de l’année 2014


Au total, 103 cétacés y sont détenus, tous capturés à l’état sauvage : 

  • 22 grands dauphins
  • 43 bélugas 
  • 1 Pseudorque
  • 5 Dauphins à bosse du Pacifique
  • 9 orques 
  • 10 Dauphins à flancs blancs du Pacifique
  • 7 Dauphins tachetés pantropicaux

Sont également détenus dans ce parc, des tortues géantes, des lamantins, des ours blancs, des pingouins, des requins baleines, des raies Mantas.....

Le 24 février 2017, le Chimelong Ocean Kingdom  la « première base d'élevage d’orques. 

9 orques (5 mâles et 4 femelles) âgées de 5 à 13 ans, toutes capturées à l’état sauvage, y sont détenues. 

Le projet était supervisé par Julien Forestier, soigneur français passé par le Dolfinarium de Harderwijk aux Pays-Bas, Conny-Land en Suisse ou encore Loro Parque aux Canaries.

Ce projet vise, selon le Chimelong Ocean Kingdom, à « éduquer le public à la protection des baleines, réaliser des études scientifiques et améliorer les connaissances sur les programmes de reproduction en captivité des orques ». 

Il s'agit surtout de développer un business lucratif car le Chimelong Ocean Kingdom pourrait à long terme engranger d’énormes bénéfices provenant de la vente des orques issues de ce programme de reproduction à d'autres parcs marins. 

Lire également : Le raz-de-marée des parcs marins chinois alimente le commerce trouble des cétacés

Dernier article en date

Italie - Décès de Veera