Troisième naissance d'un delphineau au Marineland d'Antibes !

5 juin 2020 

Malou, capturée à Cuba en 1985, a donné naissance le 29 mai dernier.


C'est son 5è petit à naître dans les bassins prisons du Marineland d'Antibes :
  • Cornélius né le 28 mai 1993 - Décédé le 29 juillet 1995 (géniteur Oum)
  • Néo né le 23 décembre 2006 (géniteur Éclair)
  • Kai né le 16 avril 2014 (géniteur inconnu)
  • Nala née le 3 juin 2010 (géniteur Éclair). 


Le 8 mai dernier, Nala la fille de Malou, donnait naissance à Lùa. C’était la première fois qu’un dauphin, né à Marineland, mettait bas. 
« Agée de 10 ans, la jeune maman avait été aidée par une femelle plus expérimentée, à savoir sa propre mère, Malou, elle-même en pleine gestation »expliquait le parc. 


C’est la 3è naissance d’un delphineau depuis le mois de janvier 2020 au sein du parc. 
Le 1er janvier 2020, Lotty perdait son bébé. Le petit est décédé très rapidement après l'accouchement.
Lotty, quant à elle, est décédée le 19 février 2020. D’après le parc, Lotty souffrait d’une infection sévère diagnostiquée par leur vétérinaire 

Une autopsie devait être réalisée dans les jours qui ont suivi pour permettre d’en savoir plus sur les causes exactes du décès.

Avec cette naissance, le Marineland d’Antibes détient actuellement 12 dauphins.

Entre 1969 et 1989, 33 cétacés (dont 7 orques) ont été capturés pour le Marineland. (Source CetaBase)

Parmi les cétacés capturés pour le parc, seules Sharky et Malou sont encore en vie.

Depuis l’ouverture du parc en 1970, au moins 36 dauphins et 12 orques (y compris les 4 fausses couches de Freya) sont décédés dans leur bassin, soit au total 48 cétacés en 50 ans d'exploitation.

Les orques et les dauphins Tursiops, bien que mis en danger par les activités humaines et la pollution dans leur milieu naturel, ne sont pas des espèces menacées. Les enfermer et les faire se reproduire sous prétexte de conservation est donc injustifiable 

Nous demandons à Madame Elisabeth Borne de mettre en place immédiatement un MORATOIRE sur la reproduction des cétacés captifs en France... Il faut stopper cet engrenage sans fin !

NOTE : 
En mai 2017, Ségolène Royal, alors ministre de l’Environnement, signait un arrêté interdisant la reproduction des dauphins et des orques en France. L’arrêté prévoyait également l’augmentation de la taille des bassins et l’interdiction du chlore dans le traitement de l’eau. 

En janvier 2018, après un recours des delphinariums français, les parcs aquatiques avaient obtenu du Conseil d’Etat l’annulation de cet arrêté ministériel. Il aurait été pris « au terme d'une procédure de consultation irrégulière, l’interdiction de reproduction des dauphins ayant été ajoutée au texte après qu'il ait été soumis à la consultation du public. Les membres du Conseil d'État avaient jugé que les modifications apportées à l’arrêté dénaturaient le projet.

Crédit capture d'écran et photos : ©Marineland






Dernier article en date

10 marsouins aptères aperçus dans le fleuve Yangtsé