Les chasseurs de trophées britanniques paient pour tuer des ours polaires !

16 juin 2020

Tuer des ours polaires à des fins « sportives » (nous vous en avions informé l’an dernier), une chasse immonde et scandaleuse toujours pratiquée !



Objectif : traquer ces super prédateurs jusqu’à épuisement et les exécuter.

Pour ce faire, ils paient un « droit de trophée » d'environ 800 £ (environ 900 €) plus 40 000 £ (environ 44500 €) pour l’organisation du séjour, un forfait incluant un campement avec tentes chauffées, ainsi que les services d’un guide inuit avec un attelage chiens de traîneau.

« Tuer des animaux pour le plaisir est cruel, inutile et ça n'a pas sa place dans une société civilisée. Il faut que cela cesse maintenant », a déclaré Eduardo Goncalves, fondateur de la Campagne pour l'interdiction de la chasse au trophée.


« Les gens seront horrifiés d'apprendre que des chasseurs de trophées britanniques prennent part à ce soi-disant sport ».

Des sociétés de chasse, dont la société américaine « Worldwide Trophy Adventures », font de la publicité en ligne pour ces expéditions en utilisant des photos de clients souriants qui posent devant la dépouille des ours polaires qu’ils ont abattus.

Une autre entreprise, Canada North Outfitting, affirme : « Il ne fait aucun doute que la chasse à l’ours polaire dans son habitat arctique n’a rien de comparable dans le monde de la chasse. »

« Les chasseurs de trophées britanniques tuent des animaux au Canada et importent leurs « trophées » au Royaume-Uni pour les exposer chez eux », explique Eduardo Goncalves.


En 2019, le quotidien britannique « Mirror » expliquait que 17 tentatives d’importation de ces trophées avaient été répertoriées depuis 1995, et ce, rien qu’au Royaume-Uni.

« On estime à 1 000 le nombre d'ours polaires abattus chaque année », a-t-il ajouté. Selon des experts, 5 000 ours polaires ont été tués durant les dernières années.

« La chasse au trophée est l'une des grandes menaces qui pèsent sur les ours polaires aujourd'hui. Ils sont déjà en danger à cause du changement climatique et risquent de disparaître, cela ne fait qu'aggraver la situation ».

Le gouvernement britannique envisage actuellement d'interdire l'importation de trophées de chasse.

Canada North Outfitting affirme que ces chasses sont « fondées sur les principes de conservation » et que ces règles sont « rigoureusement appliqués ».


  • [Les ours blancs sont considérés comme menacés aux États-Unis, étiquetés « espèce préoccupante » au Canada et classés « vulnérables » à l'international. Pourtant, sur la majorité de leur territoire enneigé, il est tout à fait légal de les tuer.]

Traduction : C'est assez ! 

Source : Daily Star

Crédit photos :
1 - ©Quality Hunts website grab
2 - ©Inconnu
3 - ©Worldwide Trophy Adventure


Dernier article en date

10 marsouins aptères aperçus dans le fleuve Yangtsé