Un dauphin animatronique, un nouvel espoir pour mettre fin au commerce et la captivité des dauphins !

11 mai 2020 - Par Katie Todd 

Alors que les zoos et aquariums chinois sont aux prises avec de nouvelles interdictions sur le commerce des animaux sauvages, une entrepreneuse néo-zélandaise constate un engouement inattendu pour son dernier projet.


Melanie Langlotz a contribué à la construction d'un dauphin robot grandeur nature qui ressemble et nage comme un véritable dauphin, il peut également réagir aux gestes de l'homme.

En plus d'offrir une alternative éthique à la détention des dauphins en captivité et d’être un outil novateur pour la réalisation de films et pour l'éducation et à la sensibilisation à la vie sauvage, il pourrait répondre aux besoins d’entreprises chinoises en difficulté.

Tout a commencé il y a 1 an lorsqu’on lui a demandé, à elle et son partenaire Li Wang, de participer à la conception d'un aquarium en Chine, aquarium qui détiendrait des cétacés vivants dans ses bassins, mais aucun des deux n'était très à l'aise avec l'idée de la captivité des animaux.

À la place, ils ont eu l'idée d'utiliser des dauphins robotisés ou « animatroniques » et sont devenus déterminés à en faire une réalité.


« J'ai commencé à discuter avec toutes les personnes que j’ai pu contacter et ayant quelque chose à voir avec l'animatronique. On m'a répondu que c'était vraiment difficile, qu’il s’agissait d’un véritable défi, que ce soit artistiquement ou d'un point de vue technique parce qu'ils devraient évoluer dans l'eau salée, qu'il y avait beaucoup d'électronique, sans parler du fait qu'ils devaient être exposés sur une longue période. Je n'ai trouvé personne », dit-elle.

Finalement, deux experts en animatronique de San Fransico, Roger Holzberg et Walt Conti, qui avait réalisé des animaux robotisés pour des films comme Star Trek et Jurassic World, ont proposé leur aide.

Grâce à leur expertise et leur savoir, le premier prototype de 270 kg était prêt à plonger dans la piscine au début de l'année.

M. Holzberg, ancien vice-président et directeur de la création chez Disney, a précisé que la batterie avait une autonomie de 10 heures et qu'elle pouvait rester dans l’eau salée pendant 10 ans, mais que la véritable magie réside dans son aspect réaliste.


« Ce dauphin a été conçu pour simuler, de la structure squelettique à l'interaction musculaire, les mouvements d’un vrai grand dauphin adolescent » a-t-il déclaré.

Les volontaires qui ont nagé avec le prototype ont été enthousiastes et on rapidement donné un avis positif.

« Les gens ont cru qu'il était réel jusqu'à ce qu'on leur dise qu'il ne l'était pas. C'était tout simplement incroyable », a déclaré M. Langlotz.



Parmi eux se trouvait une enfant atteinte d’autisme dont la réaction a attiré l'attention de Mr Holzberg.

« C'est ce qu'elle n'a pas dit qui a parlé plus fort que ce qu'elle a dit. Cette enfant, muette, était étonnamment concentrée et fascinée. Je ne peux que l’exprimer comme un amour pur et sincère pour cette créature animatronique qui était devant elle », a-t-il déclaré.

Il a ajouté que les dauphins pourraient être utilisés à des fins thérapeutiques pour aider à soigner les troubles du comportement, parmi une myriade d'autres utilisations.

« Ce type de technologie ne doit pas seulement exister dans un parc à thèmes. Si je devais imaginer ... une suite à Whale Rider, nous pourrions aller dans l'océan, où cette technologie pourrait être incroyablement utile. Cette technologie pourrait également servir à la télévision, à d’autres types de médias, ou servir de moyens éducatifs », a-t-il dit.



L'équipe étudie actuellement les moyens de produire en masse ces dauphins animatroniques et travaille à ajouter d’autres caractéristiques, notamment un évent fonctionnel.

Ils travaillent également sur des bassins spéciaux qui serviraient à abriter les dauphins robots, avec l'aide de la société néo-zélandaise Marinescape qui a conçu l'aquarium Kelly Tarltons à Auckland.

Les acheteurs font déjà la queue en Chine, où le gouvernement a mis fin au commerce d'animaux sauvages pour stopper la propagation de Covid-19.

« Il sera très difficile pour un entrepreneur actuel de continuer à faire fonctionner ses aquariums, ses océanariums, de la façon dont-ils le faisaient avant. Nous avons donc été approchés par la plupart des principaux opérateurs de parcs à thèmes en Chine », a déclaré Wang.

« Le simple fait de montrer des vidéos du dauphin à l'ensemble de l'industrie les rend très enthousiastes à l'idée de ce que nous pouvons leur offrir ».

M. Holzberg a déclaré qu'ils cherchaient déjà à reproduire d'autres créatures marines comme les baleines et les grands requins blancs.

Leur objectif final étant de remanier l'ensemble de l'industrie de la captivité des cétacés.

Note de C'est assez ! : Ce dauphin animatronique est porteur d’un message d’espoir.  Plus de dilemme éthique, plus de captures, plus de reproduction en captivité, plus de chantage à la nourriture, plus de maladies, plus de décès dans les bassins !

Traduction : C'est assez ! 


Crédit photos : ©RNZ 

Dernier article en date

Inquiétude au sujet de Fungie le dauphin