Grèce - Les meurtres de mammifères marins continuent en mer Égée

28 mai 2020 

Après la découverte de 7 corps de phoques moines de Méditerranée durant la période de confinement, ce sont les cadavres d’un autre phoque et de 3 dauphins, torturés et mutilés, qui ont été découverts sur les côtes grecques.


Les corps des mammifères marins ont été retrouvés, échoués, sur les côtes des îles grecques ces derniers jours, a déclaré l’Archipelagos Institute of Marine Conservation.


Le phoque, trouvé dans le nord de l’archipel de Dodécanèse, avait la nageoire arrière attachée par une corde, tandis que les trois dauphins, situés dans trois zones différentes du nord de la mer Égée, ont été trouvés sans nageoires, très probablement coupées au couteau, a déclaré l'institut ; il a ajouté que celles-ci avaient manifestement été coupées intentionnellement pour que les dauphins se noient.


Selon l'institut, bien que cette espèce de dauphin ne s’approchent jamais des navires de pêche, ces dernières années, les dauphins à long bec ont plus souvent nagé à proximité des chalutiers, car la surpêche continue d'épuiser les sources de nourriture. 


À en juger par leurs blessures, « il est évident que les dauphins ont été ramenés vivants sur le pont des bateaux de pêche et ont été rejetés à la mer encore vivants mais sans leurs nageoires, coupées de sorte qu'ils ne puissent plus nager, subissant une longue et cruelle agonie », a souligné Thodoris Tsibidis, directeur de l'institut.


Comme l'ont ajouté les responsables d‘Archipelagos, « il n'est pas possible de savoir si ces meurtres ont été perpétrés par un navire de pêche grec ou turc, car les chalutiers des deux pays sont très actifs dans cette région ».

Konstantinos Aravossis, secrétaire général des milieux naturels et l'eau au ministère de l'environnement et de l'énergie, aurait demandé à l'institut Archipelagos de coordonner les actions avec les autorités ministérielles et autres pour enquêter et faire pleinement la lumière sur la situation.

Ce dernier rapport intervient quelques semaines seulement après que l'institut Archipelagos ait fait état de la récente mise à mort de sept phoques moines de Méditerranée (Monachus-Monachus) retrouvés sur les côtes grecques.


NOTE : Contrairement à ce qui est dit dans l'article original, et selon les photos, il s’agit vraisemblablement de dauphins bleu et blanc ou de dauphins communs, présents dans toute la Méditerranée (confusion possible avec le dauphin bleu et blanc, beaucoup plus fréquent dans le nord de la Méditerranée).
Le dauphin à long bec ne fréquente pas les eaux méditerranéennes. Il présent dans toutes les zones tropicales et subtropicales de tous les océans. Ce dauphin à long bec est toutefois absent des eaux métropolitaines françaises. En revanche, il est visible dans les trois océans, le long de la ceinture équatoriale.

Traduction : C'est assez ! 


Crédit photos : ©Archipelagos - Institute of Marine Conservation