AVERTISSEMENT ! Une vidéo trompeuse !

28 mai 2020


Une vidéo nous montrant un dauphin interagir avec des plongeurs, beaucoup partagée sur les réseaux sociaux, est trompeuse.


Le dauphin que l‘on voit sur ces images « ne tombe pas nez à nez avec un plongeur », c'est un dauphin semi-captif, un dauphin dressé !

Ces « expériences » sont proposées aux touristes par la société Unexso qui offre à ses clients des programmes de « nage avec les dauphins » contre monnaie sonnante et trébuchante (les prix vont de 65 € à près de 400 €). 


Les dauphins sont lâchés depuis un enclos et rejoignent un site de plongée en pleine mer en suivant un bateau sur lequel se trouvent des dresseurs.

Un second bateau rempli de plongeurs rallie le site de plongée au même moment.

Une fois à l’eau, les plongeurs se positionnent en cercle sur le fond autour des dresseurs, et après quelques consignes, le show peut commencer. Au programme, contacts prolongés avec les dauphins, pirouettes, caresses, jeux et selfies. A chaque « interaction », le dauphin est récompensé par le dresseur…ça ne vous rappelle rien ?


L’UNEXSO (UNderwater EXplorers Society) a été créé en 1965, et c’est l'un des pionniers pour ce type d’activités aux Bahamas.



Basé à Sanctuary Bay, sur la côte sud de Grand Bahama Island, l’entreprise propose plusieurs programmes avec ces daup hins semi-captifs :
  • le « Close Encounter » (debout dans l'eau ou assis sur un ponton d'observation, entouré par les dauphins)
  • le « Swim with Dolphin » (nage avec les dauphins)
  • le « Dolphin Dive » (plongée bouteille)
  • l‘« Open Ocean Dolphin Experience » (nage en pleine mer avec masque et tuba).

Quand on regarde la vidéo, les dauphins, des Tursiops, semblent être libres, mais ce n’est qu’une illusion. Ces dauphins sont maintenus en semi-captivité dans des lagons privés fermés par des filets escamotables.

Les cétacés détenus par ces entreprises ont été capturés à l‘état sauvage. Sans repères, sans leur famille, brisés mentalement, ils sont fragiles et vulnérables. Après dressage, ils deviennent totalement dépendants de l’humain, si dépendant qu’ils ne fuient pas leurs geôliers lors de ces sorties en mer.


Ces endroits ne sont rien d’autre que des delphinariums qui, sous prétexte d’éducation, surfent sur la fascination et l’intérêt porté par le public aux dauphins.

Un business lucratif avec des dauphins programmés pour divertir les clients !

Captures d’écran vidéo : ©Michael Aery/Caters Clips

Dernier article en date

10 marsouins aptères aperçus dans le fleuve Yangtsé