Alors que les dauphins sont revenus à Calcutta, des hommes ont torturé un bébé dauphin

11 mai 2020 - Par Bishwabijoy Mitra 


En avril, grâce au confinement qui a entraîné une baisse de la pollution des eaux, les dauphins du Gange étaient revenus dans la rivière Hooghly, à Calcutta. 


Mais il semble que le confinement n'ait pas été capable d'éradiquer le « virus » responsable de la disparition des dauphins, l'être humain.

Dans l'un des premiers cas de conflit entre l'homme et l'animal, un jeune dauphin du Gange a été littéralement torturé à mort par un groupe de jeunes hommes.

L'incident a été révélé après qu'un internaute, Rafiku Saihk, est téléchargé une vidéo qui montrait ce groupe d'hommes tenant le dauphin par le rostre et la nageoire caudale, torturant l’animal. 


Bien que le lieu exact de l'incident n’ait pas encore été déterminé, il s'agit manifestement d'un endroit situé sur la rive de Hooghly, quelque part entre Calcutta et Bardhaman. Une autre vidéo a été téléchargée par le même utilisateur, on y voit les hommes remettre le mammifère marin ensanglanté dans la rivière.

Une enquête est en cours depuis qu’un militant, Biswajit Roychowdhury, a dénoncé cette situation auprès du Conservateur général des Forêts.  

«  Nous supposons que l'endroit se trouve entre Calcutta et Bardhaman, et nous espérons que les coupables seront bientôt traduits en justice »,  a déclaré Biswajit.

Il a ajouté que le dauphin que l’on voit dans la vidéo est un bébé, probablement âgé de quelques semaines. Affirmant que le sauvetage des dauphins est un travail extrêmement délicat, Biswajit a ajouté : « Les mammifères ont une peau très sensible et après la façon dont il a été manipulée, comme le montrent les vidéos, il est probable qu'il soit mort bien qu'il ait été remis à l'eau ». 

Par ailleurs, les écologistes ont mis en garde contre une augmentation des conflits entre l'homme et les animaux dans les jours qui ont suivi le confinement. 

Joydeep Kundu a déclaré qu'en l'absence d'activités humaines, les animaux et les oiseaux avaient commencé à sortir, en particulier autour des autoroutes qui ont encore beaucoup de couverture végétale. « Mais dès que les véhicules commenceront à circuler, les accidents augmenteront. J'implore les gens de conduire prudemment au moins pendant les premiers mois après la levée du confinement », a-t-il déclaré.

Traduction : C'est assez ! 

Source et crédit photos : Time of India



Dernier article en date

Inquiétude au sujet de Fungie le dauphin