Helen, le dernier dauphin de l’Aquarium de Vancouver pourrait être transférée à SeaWorld (Texas)

16 avril 2020

Un porte-parole de SeaWorld a confirmé jeudi que la société a demandé aux autorités fédérales américaines d'acquérir Helen pour ses installations de San Antonio.


Dans sa demande, SeaWorld déclare qu'elle prévoit de garder le dauphin à flancs blancs du Pacifique pour l'exposer au public durant trois ans, à partir de juin 2020.

« Ce dauphin rejoindrait un groupe de cinq autres dauphins à flancs blancs du Pacifique, lui offrant des opportunités sociales qu'elle n'a pas actuellement », a déclaré le porte-parole de SeaWorld au Star.

La nouvelle survient moins d'un an après que le gouvernement fédéral canadien ait interdit la captivité des cétacés. La loi dite « Free Willy » permet cependant aux aquariums de garder les cétacés qu'ils détiennent déjà.

Cette loi interdit également l'importation ou l'exportation de cétacés, mais il prévoit des exceptions si la vente est faite dans le but de « mener des recherches scientifiques » ou si « c'est dans le meilleur intérêt du bien-être du cétacé ».

Dans une lettre adressée à la NOAA en août 2019, Lasse Gustavsson, le PDG de l'Aquarium de Vancouver, a confirmé son soutien au transfert d'Helen.

La lettre fait référence au « transfert d'un dauphin à flanc blanc du Pacifique ... à des fins d'exposition au public. »

Dans une déclaration publiée sur son site web, l’association de défense des animaux « Animal Justice » a déclaré qu'il était probablement dans l'intérêt d'Helen d'être transférée à SeaWorld, qualifiant ce transfert d'option la « moins pire » pour le dauphin. Mais le groupe a fait valoir que tout permis canadien autorisant le transfert d'Helen devrait inclure des conditions selon lesquelles elle ne sera pas être utilisée pour la reproduction ou pour des spectacles.

Les dauphins à flancs blancs du Pacifique détenus à SeaWorld participent à des représentations dites « pédagogiques » qui comprennent des « démonstrations de dressage », différentes activités d'enrichissement, ainsi que des démonstrations de « comportements naturels », peut-on lire dans la demande de SeaWorld à la NOAA.

Les associations s'inquiètent de ce que ce transfert pourrait signifier pour Helen.


Helen est âgée de 30 ans, ce qui fait d'elle une « personne » âgée. La durée de vie moyenne d'un dauphin à flancs blancs du Pacifique est de 36 à 40 ans, selon la NOAA.

« Durant les dernières années de sa vie, ne mérite-t-elle pas une retraite heureuse ? », a déclaré Victoria Shroff.

Mme Shroff est une avocate de Vancouver spécialisée dans le bien-être des animaux. Elle a déclaré espérer qu'Helen puisse vivre ses derniers jours dans le premier sanctuaire que le « Whale Sanctuary Project » prévoit de créer au large de la Nouvelle-Ecosse, qui pourra accueillir des cétacés en 2021.

« Au lieu de cela, elle va aller dans un autre delphinarium pour recommencer à zéro en tant qu'« artiste ». Cela semble vraiment difficile », a-t-elle déclaré.

La NOAA a confirmé jeudi qu'elle n'avait pas encore décidé si elle allait délivrer un permis pour le transfert d'Helen.

Helen est le seul cétacé encore détenu à l'aquarium de Vancouver après la mort de cinq autres cétacés durant les années 2016 et 2017.

Ces décès tragiques, dont ceux de deux bélugas à quelques jours d'intervalle, a alimenté le débat en cours sur l'éthique de la captivité des cétacés (baleines, dauphins et marsouins). Le dernier compagnon d’Helen, Chester, un pseudorque, est mort le 24 novembre 2017, laissant Helen dans un isolement totale.


En 1996, Helen avait été retrouvée au Japon, empêtrée dans des filets de pêche. Elle avait été transférée à l’Aquarium d’Enoshima (Japon), puis à l’Aquarium de Vancouver en 2005.

Ses blessures, causées par son enchevêtrement, ont obligé les vétérinaires à amputer partiellement ses nageoires pectorales. Selon le site web de l'Aquarium de Vancouver, elle avait été jugée non libérable.

Note :

L’Aquarium de Vancouver déclarait récemment que sans aide financière, il serait contraint de fermer ses portes définitivement d’ici quelques mois

L’aquarium a perdu plus de 3 millions de dollars de revenus depuis sa fermeture, le 17 mars en raison de la pandémie due au covid-19. Avec de telles pertes, les réserves financières de l’aquarium seront épuisées d’ici l’été.

L’Association de conservation Ocean Wise, a licencié 60 % de ses employés, soit environ 340 personnes, dès qu'elle a dû fermer ses portes aux visiteurs au mois de mars.

Traduction : C'est assez ! 

Sources : 

Dernier article en date

Inquiétude au sujet de Fungie le dauphin