Californie (USA) - Un projet de loi visant à fermer SeaWorld

Par Audrey Enjoli / Livekindly - le 3 mars 2020

La Californie a présenté un projet de loi - The Dolphin Protection Act - qui interdirait aux parcs à thème tel que SeaWorld de garder les orques et les dauphins en captivité.


Le sénateur Cathleen Galgiani a présenté un projet de loi visant à interdire la captivité des orques et des dauphins en Californie.

Le projet de loi 1405 du Sénat, The Dolphin Protection Act, rendrait « illégal la détention, la reproduction, l'importation ou l'exportation d'un cétacé ».

Le projet de loi interdirait aux parcs marins comme SeaWorld,  qui a un parc à San Diego, de garder les orques et les dauphins qui sont exposés à des fins de divertissement.

« Nous ne devons plus accepter le traitement cruel et inhumain d'une créature simplement pour notre divertissement », a déclaré le sénateur Galgiani dans un communiqué.

« Les dauphins sont des êtres incroyablement intelligents qui souffrent de divers problèmes de santé et de stress du fait de leur détention en captivité. »


Les cétacés, qui comprennent les orques, les bélugas, les dauphins et les marsouins, sont des créatures très complexes, intelligentes et sociales.

Dans l'océan, ils peuvent parcourir de grandes distances, plonger profondément et vivre au sein de groupes familiaux soudés. La recherche montre que les cétacés souffrent dans les bassins parce qu’aucun de ces enclos ne peut reproduire l'habitat naturel des cétacés. 

Selon l’ONG  Whale and Dolphin Conservation, une orque en captivité devrait faire 1400 fois par jour le tour de son bassin à SeaWorld pour que cela corresponde à la distance qu'une orque sauvage parcourt dans l'océan.
Les bassins représentent moins d’un pour cent de l’aire de répartition naturelle des cétacés
.
La Caroline du Sud est actuellement le seul État des États-Unis à interdire l’exposition des cétacés. En 2016, la Californie a adopté un projet de loi interdisant la captivité et la reproduction des orques.  

La recherche montre que les orques ont des comportements anormaux en captivité et qu’ils ont une espérance de vie plus courte. Les orques captives meurent précocement et souvent à cause d’infections dues un système immunitaire affaibli. 


« Nous ne pouvons pas continuer à détenir des cétacés en captivité où ils passeront toute leur vie dans un bassin en béton », a déclaré Marc Ching, fondateur d'Animal Hope in Legislation, dans un communiqué.

« La Californie est un leader en matière de politique de bien-être animal », a-t- il ajouté. « Grâce au projet de loi du sénateur Galgiani, bon nombre de ces animaux pourront rester à leur vraie place, dans la nature. »

La législation actuelle de la Californie en matière de respect des animaux comprend l’interdiction de la fourrure, l’ interdiction de l'utilisation d'animaux sauvages dans les cirques et l’interdiction de la vente de chiots dans les animaleries.

Traduction : C’est assez !


Crédit photos : 
Photos 1 et 2 : ©Livekindly
Photo 3 : ©David R. Tribble/Wikimedia Commons