Dolphin Discovery - Cancun (Mexique) - Une enfant agressée par des dauphins

Par Ben Leo / The Sun - 29 novembre 2019


Une fillette de 10 ans, attaquée et entraînée sous l’eau par des dauphins captifs !


Lexi a été entraînée sous l'eau par les cétacés qui refusaient d’obtempérer aux ordres désespérés des dresseurs pour qu’ils la relâchent, alors que sa mère, horrifiée, assistait à la scène.

Ils l'ont bousculée, mordue et pincée, ils ont refusé de répondre aux rappels des dresseurs pour que les dauphins cessent leur attaque.

Lexi n’a pu être sauvée que parce qu’elle s’est accrochée a sa planche de bodyboard avant qu'un dresseur ne la tire de l’eau pour la mettre en lieu sûr.

L’enfant, très marquée, souffre de morsures, de blessures par perforation, de coupures profondes et d’ecchymoses aux jambes et aux pieds.


Les responsables du Dolphin Discovery de Cancun ont déclaré que le comportement des dauphins était dû à de mauvaises conditions de mer qui auraient causé une « profonde détresse » chez les cétacés. Ils ont également accusé un dauphin « voyou », qui n’aurait pas dû être dans cet enclos, d’avoir énervé les autres dauphins captifs.

L'attaque a mis fin aux vacances, d’un coût de 7 000 £, séjour organisé par TUI à Cancun, au Mexique, le mois dernier.

Laura, la maman, une infirmière travaillant à la crèche de Barkingside, dans l'est de Londres, a déclaré : « C'était terrifiant. J'ai cru qu'elle allait mourir. »

« Mais je n'ai même pas eu de carte, de fleurs ou d'ours en peluche pour Lexi de la part de TUI. Ils s’en lavent les mains. »

« Plus inquiétant, les dauphins nagent toujours avec les touristes et TUI continue à travailler avec cette société. »


« Combien de temps avant que ça ne se reproduise, avec des conséquences plus tragiques encore ? »

TUI a déclaré qu’ils enquêtaient et qu’ils contacteraient la famille immédiatement après enquête.

Traduction : C’est assez ! 


Crédit photos :
Photos  1 et 2 : ©Andrew Styczynski - The Sun
Photo 3 : ©Dolphin discovery

A la Une

Sélection du message

Orques dans le port de Gênes, de la joie à la tristesse