URGENCE POUR LES BÉLUGAS DE LA « PRISON DES BALEINES »

Free Russian Whales - 11 octobre 2019
La coalition Free Russian Whales a reçu des informations fiables, confirmées par plusieurs sources, selon lesquelles, lundi 14 octobre, Dmitry Kobylkin, ministre des ressources naturelles et de l'écologie de Russie Dmitry Kobylkin avait une réunion avec des représentants d'entreprises chinoises ayant précédemment conclu des contrats pour l’achat de bélugas en provenance de Russie.
Ces compagnies chinoises ont déjà prépayé pour 50 bélugas. Récemment, le gouvernement chinois a commencé à défendre les intérêts commerciaux des entreprises chinoises, ce qui a donné lieu à cette réunion.
Selon les informations reçues par FRW, l'un des organisateurs de cette réunion est Alexander Botvinko, secrétaire adjoint du vice-premier ministre du président de la Russie du district fédéral d'Extrême-Orient, Yury Trutnev,. celui-ci s'était déjà prononcé en faveur de la poursuite de la capture des cétacés pour les vendre aux marchés étrangers.
Pour rappel, la libération des orques et des bélugas de la « prison des baleines » avait été annoncée le 20 juin 2019 lors d’une émission de télévision de questions-réponses, émission annuelle durant laquelle le Président Vladimir Poutine répond aux questions des téléspectateurs.
À ce jour, 10 orques et 26 bélugas ont été libérés dans leur habitat d’origine en mer d'Okhotsk. 61 bélugas, en attente de leur éventuelle libération, sont toujours détenus dans la « prison des baleines » près de Nakhodka
Toutefois, leur libération peut être entravée par de nouveaux accords entre les responsables russes et les hommes d'affaires chinois.
Les tribunaux ont prouvé que les captures étaient illégales, il a également été établi par le tribunal que la loi russe interdit la vente, ainsi que tout autre transfert de cétacés capturés à des fins éducatives, culturelles et éducatives, à des personnes morales ou physiques extérieures, que ce soit en Russie ou à l'étranger.
Les activistes de Free Russian Whales ont envoyé un courrier au Procureur général de Russie pour lui demander d'agir. Mais ils ont également besoin du soutien de tous, vous pouvez agir en signant la pétition ci-dessous.
Source et pétition : https://bit.ly/2OSNBPn
Crédit photos : ©Free Russian Whales

A la Une

Sélection du message

De l’espoir pour Hvaldimir, l’ex-espion russe