La captivité est contre-nature !

Par Molly Gray - 22 octobre 2019
Le comportement des dauphins sauvages et des dauphins captifs peut varier considérablement en raison des différentes vies qu'ils mènent.
Les dauphins sauvages sont libres d’errer, de parcourir jusqu'à 100 kilomètres par jour à la recherche de nourriture, de nager avec leurs familles.
Les dauphins captifs sont confinés, et tournent sans cesse en rond dans leur bassin, nourris à la main de poissons congelés et confinés avec des dauphins de différentes communautés pour former des groupes artificiels.
Plus tôt ce mois-ci, un groupe de 17 dauphins à bec étroit (Steno bredanensis) et un globicéphale ont été conduits dans la baie. 4 dauphins à bec étroit ont été pris pour la captivité, les cétacés restants ayant été repoussés en mer.
Ce groupe mixte était un excellent exemple de la vulnérabilité des dauphins, que ce soit à l'état sauvage et en captivité.
Le fait que ces dauphins à bec étroit aient adopté un globicéphale mâle solitaire dans leur groupe montre à quel point ces créatures peuvent être douces et accueillantes. Peu importe quand et comment ce grand cétacé a rencontré cette famille, ils l'ont traité comme l'un des leurs.
Lorsque le globicéphale a été capturé par deux plongeurs qui l’ont forcé à aller sous les bâches afin de l’inspecter pour la captivité, les autres dauphins ne l'ont pas quitté et ont semblé bouleversés tandis que leur compagnon était harcelé.
Bien qu’ils soient sans défense contre les chasseurs et les dresseurs, ce qui restait de cette famille est resté solidaire et soudé alors qu’ils étaient repoussés vers le large.
Cependant, pour les 4 dauphins à long bec sélectionnés pour l’industrie de la captivité, leur vie ne sera plus jamais « naturelle ». Ils ne verront jamais leur famille, ils seront à jamais privés de nourriture, ils seront toujours considérés comme des marionnettes et, selon toute probabilité, contraints de se produire pour le divertissement humain.
Lorsqu'un dauphin est emmené en captivité, il doit s’habituer à manger du poisson mort. Cependant, à mesure qu'ils deviennent de plus en plus dépendants de leurs dresseurs, ils apprennent à accepter ce qui leur est donné.
Cela a été démontré par les dauphins dont les enclos ont été détruits lors du typhon Hagibis. Libérés accidentellement par Mère Nature, les dauphins sont restés dans la baie, psychologiquement dépendants de leurs dresseurs pour survivre.
La triste réalité de la captivité est que les dauphins seront toujours dociles.
Notre équipe de cove monitors, alors qu’ils observaient l’alimentation des dauphins de la Dolphin Base, a vu un entraîneur insérer son bras dans la gorge d'un dauphin, un comportement inculqué pour préparer les cétacés à l’intubation, une méthode consistant à envoyer de l’eau dans l’estomac du cétacé pour l’hydrater.
Ce dauphin en particulier semblait ne pas « se comporter » comme le dresseur le désirait, tant et si bien que le mammifère s'est cassé la mâchoire sur son bras.
Le dresseur est parti sans donner un seul morceau de poisson au dauphin affamé, l’obligeant ainsi à se conformer aux ordres pour une future alimentation.
Comment osons-nous, en tant qu'espèce, obliger ces êtres sensibles et intelligents à vivre une vie qui n‘est pas la leur ?
Ils n’ont plus d’échappatoires, ils n’ont plus de répit, plus de liberté. Ils n'ont plus le choix. Nous avons fait ce choix d'eux.
Si vous vous rendez dans un parc marin ou si vous allez voir spectacle de dauphins, en fin de journée, vous rentrez chez vous, vous dînez avec votre famille et vous dormez dans votre lit. Ces dauphins ne peuvent plus rentrer chez eux ni voir leurs familles. Ils se languissent dans un bassin jour après jour, dans l’attente du lendemain, alors qu’ils subiront, encore et encore, la même routine.
Nous devons faire en sorte que la demande de dauphins pour la captivité cesse.
Pas de demande, pas d’offre.
Traduction : C’est assez !
Source et crédit photos : ©Dolphin Project 
There’s nothing natural about captivity

A la Une

Sélection du message

De l’espoir pour Hvaldimir, l’ex-espion russe