Booking.com rejoint le mouvement anti-captivité

Par The Ticketing Business - 10 octobre 2019
Booking.com rejoint le mouvement anti-captivité et cesse de vendre des billets pour les attractions qui détiennent des animaux captifs.
Booking.com est la dernière compagnie à cesser de vendre des billets pour les parcs d'attractions qui mettent en vedette des cétacés captifs s mais aussi pour les cirques qui utilisent des éléphants, des ours, des grands félins et des primates.
Le site de voyages a initié de nouvelles normes de bien-être animal une politique contre la vente de billets pour SeaWorld ou d'autres aquariums et cirques.
Le site interdit également la promotion de balades à dos d'éléphant et de nombreuses autres activités impliquant un contact direct avec certains animaux sauvages.
Booking.com rejoint TripAdvisor et sa filiale Viator qui se sont également engagés le 3 octobre dernier à cesser la vente de billets pour des attractions qui élèvent ou importent des cétacés captifs pour le divertissement du public.
Récemment, la firme américaine Airbnb annonçait qu’elle lançait un service de tourisme animalier « respectueux ». En partenariat avec l'ONG World Animal Protection, le groupe a établi une charte contenant des règles strictes pour la protection des animaux.
Source : https://www.theticketingbusiness.com/2019/10/10/booking-com-cuts-ticketing-ties-captive-animal-attractions/
Traduction : C’est assez
Crédit photo : ©Jason Shortes

A la Une

Sélection du message

De l’espoir pour Hvaldimir, l’ex-espion russe