Russie - Prison des baleines - La libération des orques et des bélugas a commencé dans la baie de Srednyaya

 20 juin 2019

Ce sont les spécialistes de l’institut VNIRO (Russian Research Institute of Fisheries and Oceanography), a l’origine de la capture des cétacés, qui ont lancé ce jeudi cette opération visant à libérer deux orques détenues dans la « Prison des baleines »


2 orques et 6 bélugas ont été embarqués en vue de leur transport. Les cétacés seront tout d’abord emmenés dans un centre pour mammifères marins près du village d’Innokentievka, dans le territoire de Khabarovsk, avant d’être relâchés dans la baie de Sakhalin, en mer d'Okhotsk

Le service de presse de VNIRO a précisé que le transport jusqu’au centre, environ 1800 km, prendra de 2 à 6 jours. Il se fera par route et par voie fluviale. 

Les orques et bélugas seront accompagnés par une équipe composée de dresseurs, de scientifiques, de vétérinaires…. Il y aura continuellement 2 personnes aux côtés de chaque cétacé.


Depuis le 5 juin, les entreprises, à l’origine de la capture des cétacés, ont entamé les procédures en vue de la réhabilitation des animaux conformément aux recommandations de l'équipe d'experts internationaux menée par Jean-Michel Cousteau.

Selon VNIRO, les animaux seront relâchés en groupes, en tenant compte des liens sociaux qui se sont développés entre eux durant leur détention.

La libération de tous les animaux prendra environ 4 mois et se déroulera de juin à octobre 2019. Tous les animaux subiront un examen vétérinaire avant leur remise en liberté.


Cette annonce a été faite lors d’une émission de questions-réponses
de télévision, émission annuelle durant laquelle le Président Vladimir Poutine répondait aux questions des téléspectateurs. 

Une journaliste de la télévision publique a annoncé en direct que 2 orques et 6  bélugas avaient été retirés des bassins de la baie de Srednyaya où ils étaient détenus pour être relâchés dans leur milieu naturel. 

La vente de ces animaux captifs auraient rapportés plus de 100 millions de dollars, a déclaré M. Poutine. 


Les entreprises qui détenaient les cétacés étaient réticentes à les relâcher, même après son implication.

«Quand il est question de grosses sommes d'argent, il est difficile de résoudre les problèmes. Dieu merci, une solution a été trouvée. », a précisé le Président russe.   

Le gouvernement a promis de supprimer la faille juridique utilisée par les entreprises qui capturent les cétacés pour vendre les animaux à l‘étranger, en particulier en Chine

Espérons que la libération se fera sous les meilleurs augures et qu’elle sera couronnée de succès.


Pour rappel, 2 des entreprises responsables de la capture des orques et des bélugas (Biéli Kit et Océanarium DV) ont été condamnées à de lourdes amendes pour avoir capturé illégalement les cétacés. 2 autres entreprises (“Afalina LLC” et “Sochi Dolphinarium LLC”) doivent comparaître prochainement devant le tribunal du District de Frounze à Saint-Pétersbourg.

Elles pourraient également faire face à des poursuites pénales

Traduction : C'est assez ! 

Sources : 

Crédit photos : © Yuri Smityuk/TASS - ©VL.ru - ©Artyom Trembovlev, OTR









A la Une

Sélection du message

Booking.com rejoint le mouvement anti-captivité