Russie - Prison des baleines - Dans le couloir de la mort !

1er février 2019 

Cyril (Kirill) est mort et l’aide ne vient pas

Crédit photo : ©Free Russian Whales
Une nouvelle inspection a été effectuée hier dans la «prison de baleine» de la baie de Srednyaya par le bureau du procureur de l'environnement de Primorsky. 

Les inspecteurs n’ont pas été autorisés à évaluer la santé des mammifères marins, mais lors de cette inspection, ils ont vu une orque flottée sur le ventre. Ils l’ont décrite comme morte ou proche de la mort. Cette orque est certainement Cyril. Âgé de seulement un an, le cétacé était déjà très malade, sa peau couverte de gerçures à cause du froid et souffrant probablement d’une pneumonie.

Crédit photo : ©Free Russian Whales
Cela fait maintenant 4 mois que cette situation dramatique dure. 3 belugas et une orque ont disparu du «Centre d’adaptation», et l’état de santé des orques s’est considérablement dégradé, et malgré les preuves et les recours juridiques, rien n’a changé, les cétacés continuent d’être détenus illégalement dans de terribles conditions.
Les derniers résultats des échantillons d’exhalations et de peau donnent un aperçu de la courte histoire de Cyril.

Crédit photo : ©Free Russian Whales
Ils révèlent que les orques ont un faible niveau d'immunoréactivité. Staphylocoques, candidoses (affection aux levures), et autres agents pathogènes responsables d’infections fongiques ont également été trouvés dans des échantillons de peau prélevés sur ces lésions.

Crédit photo : ©Free Russian Whales
D’autre part, de nombreuses bactéries ont été découvertes suite aux analyses des échantillons de peau prélevés sur les cétacés.

Crédit photo : ©Free Russian Whales
Rien de surprenant à tout cela puisque c’est une véritable «soupe microbienne» qui a été trouvée lors de l’analyse des échantillons d’eau prélevés dans les enclos. Et ceci en dépit du fait que l’eau de ces parcs proviennent de la mer. Tout ceci prouve que les eaux sont stagnantes (absence de système de filtration) , que les enclos ne sont pas nettoyés (restes de nourriture).

Crédit photo : ©Free Russian Whales
Une nouvelle action en justice visant à libérer les baleines a été déposée devant le tribunal de la ville de Yuzhno-Sakhalin par les ONG «Sakhalin Environmental Watch» , «Ocean Friends» et «Boomerang Club» . Les activistes sont dans l’urgence et ont décidé de ne plus attendre que les autorités locales agissent, ils ont décidé de porter l’affaire en justice .

Traduction : C'est assez !

                

A la Une

Sélection du message

Les bélugas sauvages ne jouent pas au rugby !