Honey, le dauphin abandonné de l’Inubosaki Marine Park



25 août 2018 - Mainichi Japan

Honey, un dauphin Tursiops et 46 manchots de Humboldt toujours détenus dans un aquarium six mois après sa fermeture .

Des militants japonais de l’ONG Animal Rights Center se sont mobilisés le 25 août dans le centre de Tokyo pour sensibiliser les passants au sort des animaux détenus dans cet aquarium. Ils demandent également qu’Honey, victime du business juteux des delphinariums, soit déplacée dans un sanctuaire marin.

Honey - Crédit Photo : ©Mainichi
Les négociations pour un transfert vers une nouvelle installation seraient bloquées.
Le centre de santé publique de la préfecture de Chiba a déclaré qu'il n'y avait "aucun problème" dans la façon dont les animaux marins étaient gardés dans l'aquarium fermé du parc marin d'Inubosaki, mais les autorités municipales de Choshi, à l'est de Tokyo, ont reçu plus de 800 courriels et lettres demandant instamment que les animaux soient déplacés vers un autre aquarium.

Honey a été capturée en 2005 à Taiji, dans la préfecture de Wakayama . Elle est devenue, malgré elle, l'une des vedettes des spectacles de l’aquarium de Choshi.
L'aquarium a été ouvert en 1954 en tant que centre de loisirs exploité par la ville, il a été vendu à un propriétaire privé en 1963. Il a fermé ses portes à la fin du mois de janvier à cause du déclin du nombre de visiteurs ainsi qu’à la suite du tremblement de terre qui eu lieu dans le nord de la préfecture de Fukushima. 


Un autre facteur à l’origine de la fermeture de l’aquarium est que les installations de l’aquarium sont vieilles et nécessitent des travaux.

Selon les personnes qui s’occupent de cette situation, la société à qui appartient l’aquarium continue de nourrir les animaux. L’ex-exploitant était en pourparlers avec un aquarium de la région de Kanto, aux alentours de Tokyo, concernant le transfert du dauphin et des manchots. La société a soudainement rompu les négociations avec cet aquarium et n’a plus répondu aux demandes répétées des autorités municipales

Des visites mensuelles sont effectuées par les fonctionnaires de la ville dans ce parc fermé. Après d’une visite ayant eu lieu le 26 juillet dernier, l’un d’eux explique n'avoir rien trouvé d’anormal dans la manière dont Honey et ses co-détenus étaient gardés.

Manchots de Humboldt
Les demandes de transfert ont commencé à affluer après qu’un groupe d’activistes ait appelé à « Sauver Honey » le 12 août dernier. 

La plupart des messages expriment la peine ressentie pour ces animaux captifs laissés à l’abandon, et demandent leur transfert dans un nouveau lieu, selon les responsables de la ville.

Toutefois, les fonctionnaires municipaux n’ont aucune autorité légale pour entrer dans l’installation et ne peuvent pas faire intervenir une entreprise privée, selon des responsables du département des affaires commerciales et industrielles de la ville.
Les appels téléphoniques du Mainichi Shimbun au propriétaire sont restés sans réponse. Les personnes travaillant à l'intérieur de l'établissement ont également laissé les questions sans réponse.
Lorsque l'aquarium Inubosaki a été fermé, l'Association japonaise des zoos et aquariums (JAZA) a demandé à ses 151 installations membres d'envisager d'accepter des animaux de l’aquarium de Chiba. "Nous coopérerons si le propriétaire nous le demande", a déclaré un responsable de l'association.

Traduction : C'est assez !

Source et crédit photos : Mainichi Japan

A la Une

Sélection du message

LA CHINE ATTEND QUE LA RUSSIE LUI LIVRE 50 BÉLUGAS