jeudi 1 novembre 2018

Préparatifs en cours en vue de la vente illégale de 13 épaulards de la Russie à la Chine 

24 octobre 2018

Les préparatifs pour la vente de 13 orques à la Chine sont en cours en Russie, a annoncé mercredi le bureau russe de Greenpeace à l’agence de presse Sputnik, précisant que 15 épaulards avaient déjà été vendus à la Chine au cours des cinq dernières années.


La capture d’orques à des fins commerciales est interdite depuis 1982, année où la Commission baleinière internationale a instauré un moratoire. Les captures d’orques en Russie ne sont autorisées qu’à des fins éducatives et scientifiques. En 2018, la population d'épaulards d'Extrême-Orient a été incluse dans le Livre Rouge des espèces menacées de la région russe du Kamchatka.

Le Yuri Shvetsov - baie de Nicholay - Photo : © Ocean Friends
« Des affaires douteuses impliquant une espèce rare d’orques se font sous prétexte d'éducation et de culture. Les préparatifs en vue de l'exportation de 13 épaulards de la Russie vers la Chine sont actuellement en cours. Ils auraient été capturés à des fins éducatives et culturelles en 2018, alors qu’il s’agit en réalité de questions commerciales et d’énormes profits sont en jeu. On peut gagner plusieurs millions de dollars avec une seule orque », a déclaré le bureau russe de Greenpeace à Sputnik.

Le bureau a ajouté qu'au moins 11 de ces 13 orques se trouvaient actuellement en transit dans une installation à proximité de la ville de Nakhodka, située sur le territoire russe de Primorsky en Extrême-Orient.

Amirkhan Amirkhanov, chef des opérations par intérim du Service fédéral de Surveillance de l’utilisation des ressources naturelles, responsable russe de la protection de l'environnement, a déclaré à Sputnik que les organisations détenant un droit de pêche à des fins culturelles et éducatives pouvaient présenter une demande d'exportation de mammifères marins à l'étranger. Il a ajouté que d’un point de vue formel, dans ce cas, les épaulards n'ont pas été vendus à la Chine, mais qu‘ils étaient en quelque sorte « en location ».

Les orques captives du Chimelong Ocean Kingdom

« Nous enquêtons sur ce problème. Le commandement de la Garde Frontalière
étant obligé de surveiller l’acquisition des ressources marines, il nous a demandé de fournir des documents et nous lui envoyons des copies afin qu'ils les étudient. 
Évidemment, nous définirons une position commune sur la faisabilité économique et la légitimité de ce transfert », a déclaré Amirkhanov.

Les forces de l'ordre russes ont à plusieurs reprises enquêté sur les ventes illégales d‘orques. En juin, le bureau du procureur général de Russie a ouvert une enquête pénale sur la vente illégale de sept épaulards.

90 bélugas et 11 orques destinés aux parcs marins ont été capturés en Russie 

A qui profite la vente de mammifères marins vers la Chine et pourquoi ni les volontaires, ni les fonctionnaires ne peuvent empêcher la capture de ces animaux en Russie, alors que le reste du monde interdit la capture d'orques et de bélugas ?

bélugas captifs en Russie 
Les premières orques à avoir été capturées dans la mer d’Okhotsk et vendues à des delphinariums portaient un nom : Orpheus, Narnia, Gracia et Nord. 
Ces noms leur ont été donnés par des personnes qui avaient défini les règles d'une vie en captivité : Container, delphinarium ou bassin rongé par la rouille.

Les orques Orpheus, Narnia, Gracia et Nord ont été capturées en août 2012 dans le golfe de Sakhaline et dans la baie de Reineke en mer d'Okhotsk. Ils ont été amenés à la base de « WHALE WHALE » dans le village de Livadia (baie de Srednyaya, Nakhodka) - Centre dédié « à leur adaptation ». 

Narnia et Nord à Moscou en 2014
Au début, les orques étaient placées dans une piscine alimentée en eau de mer, puis dans un enclos flottant, en mer. 
Ensuite, ils ont commencé à apprendre aux orques à manger du poisson mort. 

Les spécialistes, qui ont travaillé avec Narnia, ont remarqué que l’alimentation forcée ne fonctionnait pas et qu’elle rejetait tout poisson. Finalement, Narnia a commencé à manger au bout de la troisième semaine de captivité. Mais quand les autres orques ont été placées dans la bassin, Narnia a commencé à se comporter différemment, elle a commencé à offrir du poisson à Orpheus et à Nord, en essayant de les persuader de manger.

« Le comportement social des orques est très élaboré »- Dimitry Glazov, responsable du programme « Béluga - Baleine blanche » de l'Université des sciences du comportement et des questions d’évolution de l'Académie des Sciences de la Fédération de Russie et de l'Institut d'écologie et d'évolution A.N.Sieverts a déclaré à « Novaïa Gazeta » : « Nous avons une matriarche spéciale. »

Tant que l’orque femelle est en vie, tous ses enfants et leurs petits restent ensemble. Ils forment des groupes, dans lesquels ils communiquent et socialisent et les jeunes mâles se joignent au groupe. C’est une société. » 


Les scientifiques pensent que les orques ont un comportement et un mode de vie particuliers. Quand il est cassé, quelque chose se brise dans leur esprit. C'est un traumatisme psychologique.

A partir du dixième jour dans cette enceinte, les orques commencèrent à tout manger, ensemble, mais ils donnèrent une partie du poisson à Narnia. Le pire de tout était la situation avec la toute petite orque Gracia (seulement 600 kg contre 1800 kg normalement), elle a désespérément refusé de manger. Les employés ont essayé de la nourrir par sonde gastrique. Après les maladies dues à l'enferment, Gracia a finalement commencé à manger. À ce moment-là, le temps passé dans la base de « WHITE WHALE » était terminé et les orques ont été à jamais séparés.

Narnia et Nord ont été envoyés au « Moskvarium » de Moscou. Mais avant, ils ont été détenus dans des bassins rouillés dans l'un des entrepôts du VDNKh. 
Des visiteurs ont attiré l'attention sur les cris étranges émanant du cet endroit. 
Il s'est avéré que cette installation de rétention temporaire avait été organisée par le responsable et propriétaire des orques, le « Sochinsky Delphinary ». 

Les orques attendaient l'ouverture de « Moskvarium » dans des bassins, où ils étaient censés devenir des « artistes ». En août, le parc a été ouvert et les orques gardées dans les bassins ont exécuté des tours lors de la cérémonie d’ouverture devant le chef du comité de la ville de Moscou et du président de la Fédération de Russie.

Orphée et Gracia sont passés par le même chemin, allant de la liberté vers la captivité. Mais cela a pris plus de temps. 

En décembre 2013, des orques ont été vendues à l'un des nombreux delphinariums chinois.

Traduction : C'est Assez !