mercredi 7 novembre 2018

La chasse brutale qui a déjà tué des milliers de marsouins au Japon continue encore aujourd'hui

Par Environmental Investigation Agency
1er novembre 2018

Otsuchi, dans le nord du Japon, est le centre névralgique de la chasse au harpon à main, où ont été massacrés jusqu'à 15 000 marsouins de Dall au cours des années
précédentes.

Au cours des dernières saisons de chasse pour lesquelles des informations sont disponibles, le Japon s’était attribué un quota de 13 493 marsouins de Dall en 2013/14, 12 928 en 2014/15 et 12 364 en 2015/16. Les prises ont cependant été nettement inférieures au quota depuis de nombreuses années. En 2016, un peu plus d'un millier de marsouins ont été tués.


La chasse aux marsouins de Dall, ainsi que la chasse aux dauphins dans la célèbre baie de Taiji, continuent de fournir aux consommateurs japonais de la viande de cétacé chargée de polluants dangereux, tels que le mercure et les biphényles polychlorés (PCB).

Huit produits issus de la graisse de marsouin de Dall, qui ont été analysés par des scientifiques japonais, ont révélé des niveaux élevés de PCB. Un produit acheté à Shizuoka, près de Tokyo, avait une concentration de 4 ppm, soit huit fois supérieure au niveau réglementaire de 0,5 ppm.

Une fois débarqués, les marsouins et les dauphins sont transformés et vendus dans des supermarchés et des marchés aux poissons à travers le pays, parfois étiquetés illégalement comme "viande de baleine" pour augmenter la valeur de la viande.




Afin de sensibiliser le public à la chasse et à son impact négatif sur la conservation marine, nous documentons les chasses annuelles aux marsouins de Dall depuis environ 20 ans, en tenant nos conclusions aux réunions de la Commission baleinière internationale (CBI) et en adoptant plusieurs résolutions appelant le Japon à stopper la chasse.

Nous nous sommes également efforcés de faire savoir aux consommateurs japonais qu'ils achètent des produits contaminés pouvant avoir des conséquences très graves sur la santé humaine.

"La grande majorité des citoyens japonais ignorent tout de la chasse aux marsouins de Dall, et les dangers que représentent les viandes toxiques que le gouvernement leur permet d'acheter et même, et ce dans de nombreux cas, ils ne connaissent pas les espèces qu'ils mangent", a déclaré Clare Perry, responsable des campagnes océaniques.

"Près de 190 000 marsouins de Dall ont été abattus au cours des deux dernières décennies dans le but de fabriquer des produits pour lesquels il n'y a pratiquement aucune demande et qui suscitent des condamnations répétées de la part de la CBI."

Traduction : C'est assez !