vendredi 5 octobre 2018

Lancement officiel du premier sanctuaire pour bélugas

25 juin 2018

Le premier sanctuaire au monde pour bélugas en pleine mer, projet sur lequel nous avons travaillé pendant des années, a été officiellement lancé aujourd’hui. 

Créé en partenariat avec la WDC, le SEA LIFE TRUST Beluga Whale Sanctuary sera situé en Islande et constitue l’un des plus grands projets de ces dernières décennies. Il s’agit en tout cas du premier sanctuaire de ce genre créé pour les baleines et dauphins. Ce projet a pour but d’encourager la réintroduction de plus en plus de cétacés captifs dans des environnements naturels pour aboutir, un jour, à l’arrêt définitif des spectacles faisant intervenir des cétacés. 

Ce sanctuaire deviendra le nouveau foyer de deux bélugas femelles, Little Grey et Little White, au printemps 2019. 

Little Grey et Little White
Se trouvant actuellement au parc Changfeng Ocean World à Shanghai en Chine, Little Grey et Little White entreprendront un incroyable voyage de plus de 9 600 kilomètres et seront transportées par voie aérienne, terrestre et maritime jusqu’à ce grand sanctuaire situé dans une baie naturelle à Heimaey, l’une des îles Vestmann, au large des côtes méridionales de l’Islande. 

Cette baie retirée, d’une surface de 32 000 m² et d’une profondeur pouvant atteindre les 10 mètres, a été choisie comme nouvel habitat de ces fantastiques créatures, ce qui leur permettra d’évoluer dans un environnement subarctique beaucoup plus sauvage et naturel. 


Andy Bool, directeur de SEA LIFE Trust, a déclaré : «Nous nous réjouissons de cette avancée majeure pour le bien-être des animaux marins par la création du premier sanctuaire au monde dédié à des bélugas. Le développement de ce projet a pris des années et constitue une solution innovante pour les aquariums et delphinariums, leur permettant de repenser l’avenir des cétacés actuellement captifs.» 

«Ce sanctuaire est le résultat d’efforts globaux et du travail avec nos partenaires, des vétérinaires de renom et des experts de la vie marine. Permettre à Little Grey et Little White d’évoluer dans un habitat naturel, de plonger dans des eaux froides et d’interagir avec un environnement naturel améliorera considérablement leur qualité de vie.» 

La création du SEA LIFE TRUST Beluga Whale Sanctuary est d’ores et déjà en cours, le permis de construire nécessaire ayant été accordé au mois d’avril. 
Financé notamment par un don de Merlin Entertainments et encouragé par la plus grande chaîne d’aquariums au monde, SEA LIFE, le sanctuaire comprendra une magnifique crique naturelle dans la baie de Klettsvik, un centre de soins et un centre pour visiteurs. 

Le directeur général de la WDC, Chris Butler-Stroud, déclare : «Nous saluons depuis longtemps l’engagement de Merlin et de SEA LIFE TRUST à créer un avenir alternatif meilleur pour ces bélugas, adapté à nos inquiétudes liées à la captivité des cétacés et à la nécessité de trouver des solutions pour les milliers d’individus captifs.» 


«Nous sommes fiers d’avoir été, dès le début, un important partenaire dans le cadre de ce projet crucial d’amélioration du bien-être des bélugas et nous espérons que ce sanctuaire sera le premier de nombreux autres, dédiés aux cétacés actuellement captifs. Nous avons désespérément besoin de projet de ce type pour contrer les risques engendrés par la captivité en matière de santé et de bien-être des cétacés.» 

Little Grey et Little White ont 12 ans et sont chacune dotées de personnalités uniques et très différentes. Alors que Little White est timide et réservée, Little Grey est beaucoup plus espiègle et démonstrative. 
Ces dernières prennent actuellement part à un programme spécial d’entraînement conçu par une équipe de vétérinaires et d’experts des cétacés reconnus au niveau mondial. 

Ce programme doit les aider à se préparer au voyage qui les attend et à s’adapter aux eaux de l’Atlantique Nord. Cela inclut : 
  • La familiarisation avec des équipements spéciaux afin de préparer les bélugas au transport ; 
  • L’entraînement des bélugas à retenir leur respiration plus longtemps sous l’eau afin de les préparer à plonger ; 
  • Le développement de la force des bélugas en les faisant nager à vive allure dans leur bassin actuel, pour les aider à s’adapter aux marées et aux courants de leur nouvel habitat ; 
  • L’augmentation de l’apport calorique du régime des bélugas, riche en hareng et en capelan, pour aider à la prise de poids et à la constitution de graisse, indispensables pour les eaux froides qui les attendent en Islande.


Rob Hicks, le directeur du département bien-être animal chez Merlin, explique : «Ce projet de réintroduction de deux bélugas dans un milieu naturel est complexe et constitue un véritable challenge d’un point de vue logistique. Little Grey et Little White sont deux mammifères marins extrêmement intelligents, qui apprennent vite, mais nous prenons en parallèle toutes les précautions pour protéger leur santé et leur bien-être.» 

«L’équipe de l’aquarium de Changfeng Ocean World nous a beaucoup aidés à mener ce projet à bien et nous allons aider ces deux bélugas à se préparer à leur voyage et à leur nouvel environnement. Une équipe de vétérinaires restera à leurs côtés pendant le transport, pour contrôler qu’ils vont bien et s’assurer de la réussite de leur transfert.» 

Une solution de réintégration durable des bélugas avait été recherchée dès 2012, année du rachat de Changfeng Ocean World par Merlin Entertainments, conformément à la philosophie du groupe de ne pas garder de cétacés en captivité. 

Le Sanctuaire doit être achevé en 2019 et, bien que ce dernier permette aux visiteurs d’avoir un accès limité leur offrant la possibilité d’observer les belugas de façon discrète afin de compenser les frais d’exploitation, cet accès sera soigneusement contrôlé afin de garantir aux deux cétacés calme et sérénité dans leur nouvel environnement naturel. 

Pour plus d’informations sur le SEA LIFE TRUST Beluga Whale Sanctuary, rendez-vous sur : Sealifetrust.org

Crédits Photos  : ©Sea Life Trust Beluga Whale Sanctuary / China Daily

Traduction : Sandrine Pantel pour C'est assez !