vendredi 5 octobre 2018

Chine - L'Océan mis en cage

19 septembre 2018

Des phoques malades que l‘on laisse mourir dans de l‘eau sale. 
Des baleines confinées dans de minuscules bassins. 
Des congélateurs remplis de carcasses d'animaux. 
Les parcs marins sont en plein essor en Chine, mais que se passe-t-il en coulisses ?


Dans un reportage exclusif d’Al Jazeera, des journalistes de l'émission « 101 East » se sont infiltrés dans l'industrie des aquariums chinois, une industrie qui pèse plusieurs milliards de dollars. Ils ont mis en lumière ce que cette industrie ne veut pas que l’on voit.


Dans le cadre de cette enquête d'infiltration qui a duré deux ans, «101 East» s’est rendu dans 15 parcs marins et a interrogé plus d'une douzaine d'initiés.
Le résultat ? Des images choquantes de maltraitance et de cruauté envers les animaux.
Dans un de ces parcs, l'un des enquêteurs a trouvé un congélateur rempli de carcasses de dauphins.
Le vétérinaire du parc a révélé la façon dont ils sont morts. "Trois d'entre eux étaient parmi les dauphins les plus performants", a-t-il déclaré à 101 East. «Ils sont morts à cause d’un effort excessif. Leurs intestins se sont tordus à cause de certains mouvements.


Ignorant qu'il avait été enregistré, le vétérinaire avertit qu'il ne faut pas parler publiquement des animaux décédés.
«Nous ne pouvons que parler de ces décès entre nous. Si des personnes extérieures à l'entreprise entendent parler de cela, ils diront à nouveau que nous maltraitons les animaux. Cela peut devenir gênant », dit-il.


La Chine abrite actuellement plus de 60 parcs marins et au moins une douzaine d'autres sont en construction, la demande d'animaux n'ayant jamais été aussi grande.
Le profit et le divertissement étant prioritaires, les activistes mettent en garde sur le fait que ce sont les animaux qui en payent le prix fort.


« 101 East » a mis en évidence l’impact dévastateur de l’explosion des parcs marins en Chine sur les créatures marines les plus majestueuses du monde.

[Traduction C'est Assez !]

Captures d'écran extraites de la vidéo « China : Caging the Ocean'sWild » : ©Al Jazeera