mercredi 12 septembre 2018

La pêche électrique cause un déclin des populations de dauphins de l’Irrawaddy

Présenté par ElevenMyanmar le lundi 10/09/2018 - 13:01 
Auteur : Communiqué par EMG 

© WWF-Cambodia/AFP/Archives / YE AUNG THU AFP/Archives
Les dauphins vivant dans les eaux du fleuve Irrawaddy (Asie du Sud-Est) sont désormais classés en tant qu’espèce menacée d’extinction. Les responsables : les pêcheurs utilisant des batteries de voiture provoquant des chocs électriques tuant aussi bien les poissons que les dauphins. 

Les spécialistes estiment que les activités de pêche illégales et tuant ces espèces sans distinction aucune constituent la raison principale de cette menace pesant sur les dauphins de l’Irrawaddy. 

« Le fleuve Irrawaddy au Myanmar est l’un des seuls au monde où les dauphins pêchent aux côtés des humains. Cette belle et longue tradition est désormais menacée par la pêche électrique. Nous devons garder l’espoir que les agences de voyages seront en mesure de sauver les dauphins de l’Irrawaddy », déclare un représentant officiel de World Wildlife Fund (WWF). 

En 2016, ce sont 385 031 touristes qui ont visité la région de Mandalay, où ces dauphins sont les plus nombreux. Parmi eux, 19 810 personnes ont visité la zone en bateau jusqu’au site de Bagan, ces dernières ayant potentiellement visité la zone où vivent les dauphins de l’Irrawaddy. Si cela est le cas, l’observation ou la visite des zones d’habitat naturel des dauphins de l’Irrawaddy sont susceptibles de générer des revenus s’élevant à 10,5 millions de dollars US. 

© WWF-CAMBODIA - AFP/ARCHIVES - LOR KIMSAN
La capacité de ces dauphins à pêcher en coopération avec les humains est particulièrement remarquable. Une étude menée en 2006 et 2007 par le Department of Fisheries (DOF, Département de la Pêche) et la Wildlife Conservation Society (WCS) avait démontré que la pêche en coopération naturelle avec ces dauphins était plus efficace et générait plus de revenus sur le long terme. 

À l’heure actuelle et selon l’antenne WCS Myanmar, la zone de protection des dauphins de l’Irrawaddy a été étendue à l’État Kachin et à la Région de Sagaing. 

Cette zone de protection, la Ayeyawaddy Dolphin Protected Area (ADPA), a été établie en 2005 sur une distance de 74 kilomètres le long du fleuve Irrawaddy, entre Mingun près de Mandalay au nord jusqu’à Kyauk Myaung, englobant ainsi les deux tiers de la population gravement menacée des dauphins de l’Irrawaddy. 

Selon le Département de la Pêche, la pêche électrique est interdite, les transgresseurs s’exposant à des amendes de 300 000 kyats ou à une peine de prison de trois ans. 

Malgré ces lourdes amendes et peines mises en place par le Département de la Pêche pour dissuader la population rurale, ces méthodes de pêche interdites sont toujours pratiquées.

Traduction : Sandrine Pantel pour C'est Assez!