dimanche 17 juin 2018

Les captures d'orques et de belugas reprendront en mer d'Okhotsk

En avril dernier nous apprenions que l’agence TINRO demandait des quotas qui permettraient la capture de 13 orques et 200 bélugas.

Narnia - capturée en 2012 - Photo : FEROP (Far Eastern Russian Orca Project)
Alors que pour les orques, les quotas fixés à l’automne 2017 pour l’année 2018 était de zéro capture, les autorités russes ont approuvé la demande de TINRO en violation de la loi. 
Greenpeace Russie considère que cette approbation est illégale et demande par une lettre au bureau du procureur général de procéder à des vérifications afin de faire annuler cette décision.

Selon les militants russes, «les quotas, octroyés officiellement à des fins éducatives et scientifiques, cachent des pêches à but commercial.»
«Si on capture une orque à des fins éducatives et culturelles en Russie et que l’orque est ensuite vendue en Chine, c’est déjà contre la loi», souligne l’avocat Maxime Kroupski, qui aide les chercheurs opposés au commerce des animaux.


Photo : Les bélugas et leur marchandisation
La Russie est le seul pays qui autorise encore la capture d’orques et de bélugas. 
Les cétacés seront envoyés en Chine, au Japon et dans d’autres pays du monde entier. 
Par le passé, 19 orques ont été capturés et envoyés en Chine.

«Au total, la Russie a officiellement exporté 91 mammifères marins vivants, parmi lesquels des phoques, des baleines et des dauphins, dont 84 ont été vendus à la Chine depuis 2016, selon la douane russe.»


Source : Marine Connection