vendredi 11 mai 2018

Barcelone se déclare "Ciudad Libre de Cetáceos en Cautividad" ("Ville sans Delphinarium")




Le conseil municipal a adopté une déclaration institutionnelle dans laquelle la ville se positionne contre la captivité des cétacés et par conséquent, elle ne permettra plus la construction de nouvelles installations à cette fin.

La déclaration, lue à la fin de la séance plénière qui a eu lieu le 27 avril à la mairie, affirme que la ville "ne permettra plus l'exhibition et la reproduction de cétacés dont la propriété relève directement ou indirectement du conseil municipal".

"Barcelone a montré sa volonté de défendre les animaux, il est temps de prendre des mesures responsables et éthiques avec les droits des animaux qui servent d'exemple à d'autres villes du monde", peut-on lire dans cette déclaration.

Selon la déclaration, et selon la loi zoos 31/2003, les centres doivent garantir le bien-être de leurs animaux et répondre à leurs besoins, pour des raisons d'espace et de complexité concernant l'habitat naturel des cétacés, l'installation artificielle d'un zoo ne peut pas répondre à ces exigences.


La mesure avait été annoncée et présentée cette semaine par ERC avec le soutien de la FAADA. La déclaration institutionnelle a été approuvée après que la municipalité ait accepté en décembre 2016 de ne pas construire de nouveau delphinarium dans le plan d’expansion du Zoo de Barcelone.

Les groupes politiques ont également approuvé la notification de leur décision au Gouvernement de la Generalitat, au Conseil d'administration de la Barcelona Zoo Foundation, au Barcelona Serveis Municipals (BSM), au Zoo de Barcelone, à l’Ong FAADA et aux autres entités membres du Conseil Municipal de "Convivència, Defensa i Protecció dels Animals" .

La FAADA se félicite de cette décision mais demande au conseil municipal d'envoyer les 6 dauphins, encore détenus par le zoo de Barcelone, dans un sanctuaire marin dès que possible.

Sources :