mercredi 28 février 2018

L'Histoire de Chimo, l'Orque Albinos Captive

Le 1er mars 1970, un groupe de cinq orques fut capturé dans la baie de Pedder, près de l'île de Vancouver. Parmi celles-ci vivaient une orque albinos, qui fut nommée plus tard Chimo et sa mère présumée, Scarredjaw Cow. 

Chimo au Sealand of the Pacific, Victoria, Colombie-Britannique (Canada)
En raison de sa couleur particulière, Chimo devint rapidement l'objet de toutes les convoitises pour de nombreux parcs. C'est finalement le Sealand of the Pacific qui en fit l'acquisition contre une somme d'argent importante. Chimo et une autre femelle, Nootka, furent donc envoyées dans le parc canadien où vivait déjà un mâle issu de la population des Résidentes du Sud, Haida. Il s'avéra que Chimo et les autres orques capturées appartenaient quant à elles à une population dite "nomade", qui se nourrissent de petits mammifères marins. Au début, les nouvelles arrivées et Haida semblèrent bien s'entendre. Mais après un certain temps, Nootka se montra de plus en plus agressive envers Chimo, et le parc décida de se séparer de Nootka qui fut envoyée au Japanese Deer Park, en Californie. 

Chimo et Haida au Sealand of the Pacific. C'est Haida qui montra à l'orque albinos comment se nourrir de poisson mort.
La population d'orques nomades à laquelle Chimo et sa famille appartenait se nourrissant de mammifères marins, les animaux capturés refusèrent tout d'abord de se nourrir de poisson. Ce n'est qu'une fois dans le bassin du Sealand of the Pacific et avec l'aide d'Haida que Chimo et Nootka finirent par accepter la nourriture.

Le syndrome de Chediak-Higashi 

Chimo souffrait du syndrome de Chediak-Higashi, un syndrome très rare caractérisé par un albinisme oculo-cutané avec dilution pigmentaire et un système immunitaire déficient. Elle ne survécut que deux ans en captivité et mourut en 1972, à approximativement 7 ans, des suites d'une infection qu'elle ne put combattre en raison de la fragilité de son organisme. 


Cette vidéo fut tournée par des plongeurs de Jacques-Yves Cousteau au Sealand of the Pacific. On y voit les plongeurs essayer de nourrir Chimo et Nootka à l'aide poissons morts. Ils ne savaient pas, à l'époque, que ces orques se nourrissent de mammifères marins dans la nature.  

Les autres orques

Chimo et Nootka, furent capturées en même temps que deux autres femelles, Scarredjaw Cow et Pointednose Cow, ainsi qu'un mâle, Charlie Chin. 
Scarredjaw Cow et Pointednose Cow furent vendues au Seven Seas Marine Life Park au Texas tandis que Charlie Chin devait être libéré. Après le départ de Chimo et Nootka, les trois épaulards restèrent enfermés dans la baie de Pedder, où ils refusaient de se nourrir. Au bout de deux mois, leurs corps étaient si émaciés que l'on pouvait voir les os de leurs cages thoraciques.

Scarredjaw Cow mourut 75 jours après sa capture. Son corps fut jeté dans l'océan et ne fut jamais retrouvé. Il fut donc convenu que Charlie Chin ne serait pas relâché mais irait au Seven Seas avec Pointenose Cow. Mais ils eurent plus de chance: le 27 octobre 1970 les deux orques purent s'échapper de l'enclos grâce à quelqu'un qui avait desserré et lesté les filets pour les faire couler. 

La dorsale très reconnaissable de Charlie Chin.
C'est ainsi qu'ils retrouvèrent leur liberté. Après leur libération, Pointednose Cow et Charlie Chin revinrent au régime alimentaire typique des orques de Bigg. 
Dans les années qui suivirent, Pointednose Cow donna naissance à plusieurs petits, Bajo en 1972, Pedder en 1979, et Tasu en 1989. Charlie Chin quant à lui fut aperçu pour la dernière fois en 1992 près de Dixon en Alaska. Il n'a pas été revu depuis.

Pour finir, Nootka subit plusieurs transferts, notamment à Seven Seas (Texas), au Marineland (Ontario), avant d’arriver à Seaford (Californie) où elle est décédée en mars 1990 après 20 ans de captivité.

Source principale: