dimanche 1 octobre 2017

L'histoire déchirante de Gudrun

Elle fut l'une des premières orques capturées en Islande, le 28 octobre 1976. Le bateau qui servit à l'enlever lui donna son nom: Gudrun. 
L'ancienne dresseuse Cynthia Payne, se souvient de cette femelle qui a marqué sa carrière et sa vie: 
" Elle semblait posséder une tristesse de l'âme, incomparable avec tout ce que j'avais pu voir dans ma vie." 
Gudrun à l'aquarium d'Harderwijk, aux Pays-Bas. 

Juste après sa capture, Gudrun fut envoyée au delphinarium d'Harderwijk, en Hollande. Elle y resta jusqu'à son transfert au SeaWorld d'Orlando en novembre 1987, avec pour seule compagnie des dauphins tursiops.


Gudrun et ses compagnons d'infortune au delphinarium d'Harderwijk.
Gudrun fut prêtée à SeaWorld à des fins de reproduction. Il était entendu que les deux parcs se partageraient sa progéniture: ainsi un petit sur deux serait envoyé aux Pays-Bas. Lorsque la femelle arrive à Orlando, elle est sexuellement mature et placée avec Kanduke, un mâle appartenant à une population d'orques nomades. Le journaliste David Kirby explique: 
"Elle était enfermée dans un bassin en retrait avec Kanduke, un mâle agressif qui la pourchassait et essayait de la pénétrer sans relâche; il y arrivait souvent."

Gudrun et Taima au SeaWorld d'Orlando. 
Gudrun donne naissance à une femelle nommée Taima en juillet 1989. Comme beaucoup d'orques nées en captivité, Taima est une orque hybride, issue d'un père et d'une mère qui ne se seraient jamais rencontrés dans la nature.
Gudrun fut une bonne mère pour sa première fille, qui mourut tragiquement près de vingt ans plus tard, en juin 2010, dans le même bassin. 

Seul mâle du parc, Kanduke meurt en 1990, d'une maladie transmise par une piqûre de moustique. SeaWorld lui cherche alors un remplaçant et acquiert Tilikum. Le nouveau géniteur du parc et Gudrun s'entendent bien. Sans doute cela est-il dû au fait que les deux épaulards ont été capturés dans la même région, partageant peut-être par la même culture et le même langage. 

En 1993, Gudrun met au monde une deuxième femelle nommée Nyar. Dès sa naissance, la petite orque présente de graves problèmes de santé: difforme et handicapée, son état empire au fil du temps. Sa mère la rejette au bout de quelques semaines et tente de la noyer à plusieurs reprises. Le personnel doit les séparer. À cause de ses handicaps physiques et mentaux, la petite femelle ne participe pas aux spectacles. Elle passa la plupart de son temps avec son père Tilikum, qui par ailleurs faisait preuve de beaucoup de douceur à son égard.

Gudrun et Nyar. Crédit photo: SeaWorld Inc.
Les spectacles s'enchaînent pour Gudrun. Malgré des années en captivité son aileron dorsal est resté bien droit et elle est souvent utilisée pour "poser" en photo avec des visiteurs. On la force à s'échouer sur le béton, même lorsqu'elle est gestante, son poids pesant sur le foetus.


Peu de temps après la naissance de Nyar, Gudrun est à nouveau fécondée. Cette nouvelle gestation lui sera fatale. Son corps n'a pas eu le temps de récupérer et les échouages à répétition n'arrangent rien. Vers la fin de sa gestation, l'orque mange moins. Alors que le travail commence, les vétérinaires n'entendent pas les battements de coeur du petit et présument qu'il est mort. Gudrun n'arrive pas à expulser seule le corps de son bébé. Le personnel intervient alors et extirpe le corps inerte du petit épaulard du ventre de sa mère, provoquant une hémorragie interne. Le cadavre est retiré du bassin. En plus de la souffrance physique, Gudrun ne pourra pas faire le deuil de son enfant.

Après avoir perdu sa liberté et maintenant son bébé, Gudrun semble plonger dans une douleur silencieuse. Elle reste prostrée et immobile. Au bout de quatre jours, elle traverse le bassin pour rejoindre la barrière qui la sépare de sa fille malade, Nyar. À travers les barreaux, elle caresse gentiment le rostre de celle qu'elle a rejetée quelques mois auparavant, comme pour s'excuser ou lui dire aurevoir. Gudrun mourra quelques heures plus tard, le 25 février 1996.

ÉPILOGUE

Après la mort de sa mère, l'état de Nyar se dégrada. Elle mourut le 1er avril 1996. Quant à Taima, elle devint très agressive après les décès successifs de sa mère et de sa demie-soeur. Elle donna naissance à deux mâles, Sumar et Tekoa. Elle n'avait que 8 ans lorsqu'elle accoucha de Sumar, 11 lorsque Tekoa naquit. Son jeune âge, son inexpérience et l'exemple de sa propre mère avec Nyar firent qu'elle rejeta violemment ses deux petits, qui furent envoyés dans d'autres parcs par la suite. Jugée comme une "mauvaise mère" par le personnel du parc, elle fut mise sous contraception pendant quelques années. Elle resta longtemps séparée des autres orques du parc, à l'exception de Tilikum. En juillet 2007, elle accoucha d'une femelle nommée Malia. Moins agressive avec elle qu'avec ses aînés, SeaWorld jugea bon de la faire reproduire une nouvelle fois. Le 5 juin 2010, elle succombe en donnant naissance à son petit mort-né, d'un prolapsus utérin. Sa mort tragique faisant douloureusement écho à celle de sa propre mère, quatorze ans auparavant, dans le même bassin. 

Sources pour cet article:

Source photos: 
Lire aussi: