vendredi 21 juillet 2017

Kasatka : Une Lente Agonie

Kasatka est littéralement rongée par la maladie... À seulement 39 ans, la matriarcale des orques de SeaWorld va de plus en plus mal, comme le montre cette photographie prise cette semaine. 

La jeune femme qui a pris cette photo de Kasatka cette semaine a été menottée et interrogée  longuement par des membres du personnel de SeaWorld. Elle a ensuite été expulsée du parc qui craint que sa lente agonie ne leur porte, une fois de plus, préjudice.

Cette photographie très récente montre l'évolution rapide de la maladie.
Crédit photo: The Orca Project / Agrandissement: C'est Assez!
Le 1er août 2016, SeaWorld annonçait via un communiqué que Kasatka était malade. Elle souffre d’une infection pulmonaire bactérienne
Elle souffre également d’une infection fongique résistante aux traitements qu’elle prend.
Datant de juin 2017, cette photographie montre que l'orque a la mâchoire déformée par la maladie.
Crédit photo: The Dolphin Project
Dans une interview au Dolphin Project en juin 2017, l'ancien dresseur de SeaWorld John Hargrove déclarait : 
"Les orques captives sont régulièrement traitées pour des infections fongiques persistantes. La gravité de cette infection démontre que le système immunitaire de Kasatka s’est affaibli. Le besoin constant d’administrer des quantités massives d'antibiotiques pour garder les orques en bonne santé détruit leur système immunitaire. Malheureusement, quand je regarde ces photos, tout ce que je vois c’est une orque malade. Et lorsqu’une nécropsie est réalisée sur un animal avec une infection fongique à ce niveau, les lésions sont bien pires à l'intérieur qu'elles ne le sont à l'extérieur. C'est une manière de mourir incroyablement douloureuse."

Quand SeaWorld annoncera le décès de Kasatka, ils diront à quel point ils sont attristés, qu’elle était un membre de la famille, ils expliqueront qu’elle recevait les meilleurs soins. Mais la vérité, c’est que Kasatka, comme tous les cétacés captifs, aura vécu une misérable vie, loin des siens, loin de son océan. La vérité, est qu’elle a été esclave au service de l’industrie de la captivité durant de longues années, et que cette vie n’a été que souffrance. La vérité est qu’elle est née libre et qu’elle mourra captive.

Pour rappel, Kasatka fut la première orque inséminée artificiellement. Suite à cette insémination, le 1er septembre 2001, elle donne naissance à son second bébé, un jeune mâle nommé Nakai. Kasatka a eu 2 autres enfants, Takara, née en 1991, et Kalia le 21 décembre 2004.

LIRE AUSSI: