dimanche 9 juillet 2017

Îles Féroé: l'Été Meurtrier


Depuis le 22 mai dernier, 832 globicéphales et 89 dauphins ont été massacrés aux îles Féroé. Cette année encore, C'est Assez! se mobilise et dénonce cette tradition aussi absurde que barbare.

Crédit photo: Helen Waag
Lorsque nous voyons les photos du grind, cette chasse aux baleines propre aux habitants des Féroé, nous frissonnons d'effroi devant un tel gâchis. Des vies à jamais perdues, des mères, des petits, des femelles gestantes... tous les cétacés ayant le malheur de nager près des côtes de l'archipel se font rabattre et tuer de façon systématique. Sans aucune distinction. 

Les chiffres de 2017
Voici le nombre des cétacés morts depuis le premier grind en 2017. 

22 mai: 84 globicéphales
16 juin: 164 globicéphales + 8 dauphins à flancs blancs
26 juin: 157 globicéphales + 53 dauphins à flancs blancs
29 juin: 43 globicéphales
5 juillet: 70 globicéphales
8 juillet: 71 globicéphales + entre 10 et 20 au cours d'un second grind
9 juillet: 27 globicéphales
11 juillet: 2 globicéphales
16 juillet: 30 globicéphales + 12 dauphins
17 juillet: 191 globicéphales
25 juillet: 16 dauphins

Une situation inextricable  
Inextricable car les féroïens n'ont que faire des critiques. Se réfugiant derrière leur statut de territoire autonome, ils perpétuent cette coutume sans qu'aucune sanction ne soit prise à leur encontre. 
Ne faisant pas partie de l'Union Européenne, n'étant pas signataires de la Convention de Berne qui protège les cétacés et interdit leur pêche en Europe, les féroïens font comme bon leur semble.
Prétextant que ce qui se passe dans les abattoirs dans d'autres pays est bien pire, ils s'en donnent à coeur joie. Nous ne pouvons nier cela, ni le fait qu'en France, des traditions tout aussi cruelles subsistent, comme la corrida par exemple. Pour autant, peut-on justifier une barbarie par une autre? 
Nous pensons que non.

Le Danemark complice
Bien qu'autonomes, les îles Féroé sont rattachées au Royaume du Danemark, qui fait partie de l'Union Européenne. En protégeant le grind avec ses navires militaires, le Danemark se rend complice de ces massacres. Une situation dénoncée en mai dernier par des militants anonymes qui ont repeint la célèbre sirène de Copenhague en rouge, et inscrit la phrase "Denmark, defend the whales of the Faroe Islands" ("Danemark, défends les baleines des îles Féroé") au pied de la statue.


Continuons à dénoncer 
Si nous voulons voir ces massacres prendre fin un jour, nous devons continuer à les dénoncer, inlassablement. Peu importent les prétextes auxquels les féroïens ont recours. Cette chasse n'est ni durable, ni acceptable en 2017. 
Bien que nous ayons un sentiment d'impuissance, nous refusons de nous résigner.

Happening à Nantes le 1er juillet


Participez à notre action en cliquant sur ce lien. 
Parce que chaque action compte, ne baissons pas les bras, levons-nous face à l'ignominie, continuons le combat. 

#StopGrindadrap