mercredi 4 janvier 2017

Filets Coupés à Taiji: 4 dauphins s'échappent, la police japonaise enquête

La nouvelle fait grand bruit… Cette nuit, deux filets d’un parc de la Dolphin Base (à Taiji, Japon) ont été coupés sur un mètre de hauteur et quatre dauphins se sont  échappés. Deux d'entre eux sont restés à côté des parcs et ont été recapturés, sans doute trop drogués par les médicaments qu’on leur administre. Il n’y a aucune nouvelle des deux autres dauphins. 

Selon la police, les filets des installations ont été vérifiés le 30 décembre dernier, aucune anomalie n’a été relevée et aucune activité suspecte n’a été remarquée au cours de ces quatre jours.
D'après Yoshi, de l'association japonaise Yoshi's Project, il y a des caméras partout autour de la ville. La police est toujours en alerte. 
"Où que nous allions, la police nous trouve toujours, nous suit, et reste avec nous", précise-t-il. 

Quoiqu’il en soit, et même si nous nous réjouissons que 2 dauphins aient retrouvé la liberté, qu’adviendra-t-il des bénévoles du Dolphin Project et de Sea Shepherd présents sur place? Ces militants informent quotidiennement le monde de ce qui se passe dans la "baie de la honte" dans le respect de la loi japonaise. 

Crédit photo: Ric O'Barry's Dolphin Project

"Taiji - 4 janvier 2017

 Il y a quelques heures, les Cove Monitors de Dolphin Project ont remarqué qu’il y a avait des policiers à la Dolphin Base, une installation pour les dauphins captifs à Taiji (au Japon) et la police leur a demandé de partir. 
Des enquêteurs  sont arrivés peu de temps après. Nous avons d’abord pensé que quelque chose était  arrivé à un dresseur, ou éventuellement à un client. La police ne nous a rien dit sur l'incident et nous avons continué à nous inquiéter.
Nous avons appris par un reportage télévisé et par le site Web NHK News Web que, vraisemblablement, des filets avaient été coupés, entraînant l'évasion de quatre dauphins. Nous ne pouvons pas confirmer ces allégations, et nous ne savons pas ce qu’il est advenu des mammifères marins.
Alors que nous sommes contre le maintien des dauphins en captivité, nous ne tolérons pas les comportements illégaux. Nos Cove Monitors travaillent dans le cadre légal japonais, documentant sur la chasse aux dauphins de Taiji pour le peuple japonais et le reste du monde, y compris sur les terrifiantes méthodes de captures et les massacres perpétués.
Nos campagnes internationales sont menées avec le plus grand respect pour les lois locales, avec pour  objectif ultime la fin de la maltraitance des dauphins. Nous espérons qu'un jour, Taiji se transforme en une destination touristique, où aucun dauphin ne sera chassé ou capturé pour la captivité."

Pour rappel: Le 18 novembre 2003, 2 membres de Sea Shepherd ont libéré 15 dauphins destinés au massacre du lendemain matin: 

"Sea Shepherd est la seule organisation qui ait réussi à libérer des dauphins à Taiji en 2003. Nos activistes ont alors fait de la prison ferme et ont été bannis à vie du pays. Les mesures de sécurité ont été considérablement renforcées et nous sommes désormais contraints de dénoncer et d'alerter, sans hélas pouvoir intervenir plus activement." - Source: Sea Shepherd France