dimanche 6 novembre 2016

SeaWorld Obtient l’Autorisation de la Commission Côtière Pour sa Nouvelle Attraction

Vendredi dernier, le parc SeaWorld San Diego a obtenu sans difficulté l’approbation de la Commission Côtière californienne pour commencer les travaux d’aménagement prévus dans le cadre de sa nouvelle attraction, « rencontre avec les orques », qui débutera l’été prochain.
Elle viendra remplacer l’ancien spectacle « Shamu » qui dure depuis de longues années. Selon le parc il s’agira d’une présentation plus éducative, montrant les comportements naturels des orques dans la nature.

Projet de décor de la nouvelle attraction de SeaWorld, « rencontre avec les orques ».
Crédit image: SeaWorld
La décision d’arrêter progressivement le spectacle d’orques fut prise plus tôt cette année, alors que la maison mère, SeaWorld Entertainment, avait également annoncé mettre fin à leur reproduction, faisant de la génération d’orques actuelles, la dernière.

Le décor actuel, qui se compose de quatre écrans LED et d’une immense queue de baleine, sera remplacé par un nouveau fond derrière le bassin de spectacle censé imiter un paysage côtier du Pacifique Nord-Ouest.

Le nouveau décor représentera une crique sauvage composée de sapins de Douglas, de falaises et de cascades et sera entouré d’une sorte de mur de rochers fabriqués à base de fibre de verre.
SeaWorld souhaite démarrer les travaux en janvier et prévoit d’ouvrir l’attraction au public cet été.

« La nouvelle attraction « rencontre avec les orques » amène la présentation de ces animaux vers une nouvelle dimension plus éducative et nous permettra, dans les années à venir, d’informer des millions de visiteurs sur l’histoire naturelle des orques, leurs capacités physiques et les efforts de conservation nécessaires pour garantir la survie de cette espèce dans la nature, » a déclaré Marilyn Hannes, la présidente de SeaWorld San Diego, juste après sa rencontre avec la Commission.

L’année dernière, SeaWorld avait déposé une requête auprès de la Commission côtière de Californie pour doubler l’espace de vie des orques, un projet abandonné depuis. La Commission avait donné son autorisation à condition que SeaWorld abandonne son programme de reproduction d’orques.
La compagnie a d’abord contesté cette décision, mais sous la pression croissante du public, elle a fini par annoncé quelques mois plus tard qu’elle cessait de faire reproduire ses orques dans ses trois parcs des Etats-Unis.

Cela fait plus d’un an que le groupe SeaWorld Entertainment accuse d’une baisse sévère de son chiffre d’affaires et de la fréquentation de ses parcs, en partie due aux critiques incessantes au sujet de la captivité et de la reproduction des orques. L’entreprise publiera ses chiffres du troisième trimestre mardi prochain.

Article original de Lori Weisberg publié dans le San Diego Union Tribune le 4 novembre 2016. Traduction: C'est Assez!