vendredi 11 novembre 2016

Des Photos Postées sur Facebook Montrent des Pêcheurs Vietnamiens Massacrant un Dauphin

Plusieurs photos montrant un groupe de jeunes pêcheurs vietnamiens bouillant d’excitation alors qu’ils massacraient un dauphin ont été publiées sur Facebook jeudi dernier. Cela a conduit les autorités locales de la protection marine à ouvrir une enquête. 

Les photos montrent les pêcheurs s'amuser avec le dauphin avant de le massacrer.
Selon les photos que Tuoi Tre News a pu voir, au moins 5 pêcheurs posaient joyeusement sur leur bateau de pêche, à côté d’un dauphin avant de décapiter et de massacrer l’animal sans défense.

Sur l’une de ces photos d’une cruauté sans nom, on voit deux hommes assis sur le dauphin pendant qu’un troisième lui tient la mâchoire. Une autre photo montre des parties démembrées du corps de l’animal, ainsi que ses organes internes, et sur une autre, on peut voir l’animal décapité.

Selon l’internaute qui a partagé ces photos sur Facebook, les pêcheurs viennent de l’île Phu Quoc, au large de la province de Kien Giang.
D’autres utilisateurs du réseau social  commentant cette publication devenue virale affirment connaître ces hommes, qui résideraient à Duong Dong sur l’île, une destination touristique prisée.


Ha The Phong, directeur de l’agence de protection marine de Phu Quoc, a déclaré à Tuoi Tre ce jeudi qu’il avait été mis au courant de cette affaire.
« D’abord, nous vérifierons que l’incident s’est bien produit dans les eaux de Phu Quoc, » dit-il, avant d’ajouter: « Si c’est le cas, nous demanderons aux autorités de sanctionner les pêcheurs mis en cause. »

Phong explique que les dauphins, ainsi que les tortues et les dugongs sont des espèces menacées et sont strictement protégés à Phu Quoc.  « Les dauphins ont un rôle important dans la vie spirituelle des pêcheurs vietnamiens, par conséquent les actes des hommes sur ces photos sont inacceptables, » insiste-t-il.

Une importante population de dauphins vit au large de l’île de Phu Quoc. Les pêcheurs locaux font preuve d’une grande considération envers ces animaux, que certains appellent même respectueusement ‘sir’.

Lorsqu’un dauphin mort est échoué, les pêcheurs locaux tiennent des funérailles et placent ses os dans des autels situés le long de la plage.




Article original publié sur Tuoi Tre News le 11 Novembre 2016, traduit par C'est Assez!