vendredi 16 septembre 2016

Septembre 2016: Premiers Massacres et Premières Captures à Taiji Pour Cette Nouvelle Saison de Chasse

Neuf jours après le début de cette nouvelle saison de chasse, les pêcheurs de Taiji ont fait leurs premières victimes: un groupe de dauphins de Risso a été massacré. Plus d'une quinzaine de cétacés ont perdu la vie ce jour là. En quelques heures seulement, ils sont passés d'une existence libre, au milieu des leurs, à la terreur et à la mort.

Un groupe de 15 à 20 dauphins de Risso a été repéré puis rabattu dans l'infâme baie de Taiji le 9 septembre 2016. On les voit ici attendre la mort, impuissants.
Crédit photo: DolphinProject.com
C'est dans ces bâches bleues que les cadavres des dauphins sont "cachés".
Crédit photo: DolphinProject.com
Daniela Moreno, Cove Monitor du Dolphin Project, témoigne:
"Douze bateaux ont quitté le port à 5h30 du matin. Trois heures et demie plus tard, à 9h10, j'ai vu neuf bateaux en formation, tournés vers le nord. Les bateaux ont mis moins de 15 minutes pour rejoindre les filets du port. Je me suis précipitée sur la digue, où j'ai pu voir un beau pod de dauphins de Risso se faire pousser dans la baie."

Un par un, les dauphins de Risso ont été emmenés loin des regards, les bateaux faisant des allers-retours avec les corps des pauvres créatures qu'ils venaient d'assassiner dissimulés dans des bâches. A 12h, le massacre était terminé.

Une semaine après ce premier massacre, les "monstres" de Taiji ont repéré un grand pod de dauphins tursiops, une espèce très prisée par les delphinariums. Entre 80 et 100 individus ont été rabattus dans la baie de la honte. Deux heures plus tard, 15 à 20 baleines pilotes ont elles aussi eu la malchance d'être repérées par les pêcheurs, et ont rejoint les autres dans la baie.

Un grand pod de tursiops a été poussé dans la baie ce matin.
Crédit photo: DolphinProject.com 
Non contents de leur première prise, les pêcheurs japonais ont également rabattu un pod de 15 à 20 globicéphales dans la baie environ deux heures après les tursiops.
Crédit photo: DolphinProject.com
Tous vont passer la nuit dans la baie, dans le stress et la terreur.
Crédit photo: DolphinProject.com


Les dauphins capturés passeront la nuit dans la baie. Vont-ils se faire massacrer? Certains seront-ils "épargnés" pour être vendus aux delphinariums? Les assassins comptent-ils relâcher certains individus? Nous le saurons dans les prochaines heures.
En attendant, nous ne pouvons qu'imaginer le stress et l'épuisement de ces créatures, qui hier encore, nageaient paisiblement dans l'océan.

Mise à jour: 
La sélection a commencé dès l'aube à Taiji ce dimanche 18 septembre. En tout, 42 dauphins tursiops ont été enlevés à leur pod, et passeront le reste de leur vie - s'ils survivent - dans une prison en béton. Arrachés à leurs familles, leur calvaire ne fait que commencer...
Le processus a été très brutal, les chasseurs encerclant les dauphins affamés et épuisés avec leurs bateaux et resserrant l'enclos. "Ils (les chasseurs) les attrapaient et leur criaient et leur sautaient dessus en les poussant au plus près de la plage. Ils jetèrent des filets pour immobiliser les mammifères," rapporte Daniela Moreno.

Épuisés, affamés et désespérés après cette nuit angoissante, les dauphins ont subi toute la brutalité des pêcheurs de Taiji lors du processus de sélection.
Crédit photo: DolphinProject.com
Aucune empathie pour les créatures terrorisées qu'ils viennent d'attraper dans leurs filets.
Crédit photo: Dolphin Project.com

Le reste du pod a ensuite été relâché. Amputé de 42 membres, ce groupe restera sans doute traumatisé à vie.
Un globicéphale a également été sélectionné. Le reste du groupe a passé une nouvelle nuit dans la baie, sans nourriture ni abri. Deux petits ont été relâchés, ils n'ont que peu de chances de survie sans leurs mères respectives. Le reste du groupe de baleines-pilotes a été massacré le lendemain, après trois jours et trois nuits d'angoisse.
Les baleines-pilotes s'apprêtant à passer leur troisième nuit à Taiji. Elles seront massacrées le lendemain.
Crédit photo: DolphinProject.com
Bilan de ces trois jours: 

- 42 grands dauphins et un globicéphale ont été sélectionnés pour  passer le reste de leur vie loin de l'océan, loin de leur famille et de leurs amis, pour enrichir leurs esclavagistes

- Environ 16 globicéphales ont été massacrés (9 adultes et 7 juvéniles) en toute impunité, leur viande sera certainement vendue sur les étals des marchés du coin, ou finira dans de la pâtée pour animaux domestiques...

- Le reste du pod de grands dauphins qui a été relâché restera traumatisé et peinera à se remettre de toute cette violence.

Le 23 septembre (un vendredi, encore!),  les chasseurs sont sortis malgré la pluie qui s'abattait sur Taiji. Quelques heures plus tard, ils ramenaient une petite famille de grands dauphins dans l'infâme baie. Le bilan de ce mois de Septembre s'est encore alourdi.

Terrifiés, les dauphins capturés se serrent contre les uns contre les autres. Crédit photo: Dolphin Project.com
Les dauphins tentent d'échapper aux plongeurs lors du processus de sélection. Crédit photo: Dolphin Project.com
Le lendemain, 26 dauphins ont été séparés de leur groupe et sélectionnés pour l'industrie de la captivité.  Une fois de plus, le processus de sélection fut très brutal. "Les plongeurs et les pêcheurs ont séparé le groupe à huit reprises, choisissant à chaque fois les dauphins choisis pour la captivité", relate Daniela Moreno. "C'était un chaos terrifiant, les éléments étaient déchaînés. Bien que la visibilité était  très mauvaise, on pouvait parfaitement entendre leurs cris déchirants."

Les autres membres, soit une quinzaine d'individus, ont ensuite été relâchés et repoussés vers le large. Parmi les dauphins restés captifs, une mère et son petit, qui (une fois n'est pas coutume) n'ont pas été séparés. Seront-ils vendus ensemble à un parc?

BILAN - SEPTEMBRE 2016

- 31 dauphins ont été massacrés (15 dauphins de Risso et 16 globicéphales)
- 69 dauphins ont été sélectionnés pour la captivité (68 dauphins tursiops et 1 globicéphale)
- 57 dauphins tursiops ont été relâchés. 

À LIRE: Massacres de Dauphins à Taiji: Comment Agir?